leral.net | S'informer en temps réel

Parti de l’Indépendance et du Travail : Le successeur du Pr Maguette Thiam connu en novembre

Le Parti de l’indépendance et du travail (Pit) ne connaîtra pas le conflit générationnel que subissent certaines formations politiques. L’actuel Secrétaire général du Pit, Maguette Thiam, a décidé de quitter la tête du parti dans 6 mois (novembre prochain) pour laisser la place aux jeunes, renseigne le quotidien L’As.


Rédigé par leral.net le Jeudi 7 Mai 2015 à 15:24 | | 3 commentaire(s)|

Parti de l’Indépendance et du Travail : Le successeur du Pr Maguette Thiam connu en novembre
Le professeur Maguette Thiam, Secrétaire général du Parti l’Indépendance et du Travail (Pit) ne compte pas s’éterniser à la tête du parti. Ce dernier a prévu de quitter la tête du parti au mois de novembre prochain pour céder la place au plus jeunes. Cependant, le nom de son prochain remplaçant n’a pas encore filtré, compte tenu du choc des ambitions pour le poste qui ne manquera pas d’apparaître au grand jour. Quoi qu’il en soit, Maguette Thiam ne va pas constituer un obstacle à la volonté de la jeune génération. « C’est depuis le mois de décembre dernier qu’il voulait quitter. On venait juste de sortir des élections locales. Et, en raison de l’importance de cette question liée à son départ et à l’avènement des jeunes qui font, certes, de la politique depuis des années, mais qui ne sont pas connus du grand public, nous avons estimé qu’il devait encore rester le temps d’organiser la transition », confie le responsable du Pit.

Par contre, à l'opposé de la couronne de lauriers tressée au Pr Maguette Thiam pour son travail au sein du Pit, des critiques acerbes sont formulées à l’encontre du ministre de la Fonction Publique, Mansour Sy. Son militantisme est fortement remis en cause par les sources de L’As. « Personne ne lui connaît de base politique, il ne milite nulle part, c’est la raison pour laquelle il risque de ne pas figurer sur la liste des délégués pour le prochain congrès. Il faut qu’une de nos bases le mandate pour qu’il fasse partie des délégués », déclare la source L’As.

Par ailleurs, le parti du doyen Amath Dansokho compte présenter un candidat à la Présidentielle de 2017 afin d’avoir une idée réelle du poids politique du Pit. « Le parti ne peut pas continuer à exister sans aller à la conquête des suffrages des Sénégalais. C’est tout le sens du congrès et de l’alternance générationnelle recherchée par les jeunes et cadres du Pit », indique encore la source du journal.







Hebergeur d'image