leral.net | S'informer en temps réel

Parti démocratique sénégalais : Aïda Mbodj, premier pion du puzzle de Wade

C’est de la haute stratégie que le leader des libéraux a mise en place. Une stratégie que Wade a commencé à dérouler bien avant qu’il ne soit question du renouvellement du bureau de l’Assemblée nationale. Selon certaines informations dont nous disposons, quelques députés non membres du groupe des réformistes lui ont réaffirmé leur fidélité, de même que leur soutien à Oumar Sarr, par correspondances, peu de temps après son arrivée à sa résidence de Versailles. Patient et méthodique, Wade a consulté la Fédération nationale des cadres libéraux (Fncl), celui des anciens, communément appelés les Faucons du parti, des femmes porteuses de voix. Autant de responsables qui lui ont assuré de leur soutien inconditionnel, si toutefois, il devait croiser le fer avec les « récalcitrants ». En fin stratège, Wade a demandé à la Commission de discipline, dirigée par Abdoulaye Faye, de surseoir à la traduction des « frondeurs » devant l’instance disciplinaire du parti. Ce, contre la volonté du Comité directeur.


Rédigé par leral.net le Jeudi 22 Octobre 2015 à 14:53 | | 6 commentaire(s)|

Parti démocratique sénégalais : Aïda Mbodj, premier pion du puzzle de Wade
A en croire nos informateurs, la proposition fut faite, dans un cercle restreint, de mettre en selle Aïda Mbodj. Les pourparlers furent rapidement engagés avec l’intéressée elle-même qui, à son tour, s’en est ouverte à ses proches parmi lesquels ses compagnons signataires du mémorandum. Ces derniers souhaitaient, selon nos sources, que la présidente du Conseil départemental de Bambey refuse l’offre de Gorgui. Malheureusement pour eux, tel ne fut pas le cas. La dame a accepté.

Wade et Cie espèrent que cette responsabilisation d’Aïda Mbodj va non seulement casser la dynamique unitaire au sein du groupe des frondeurs, surtout au niveau des députés signataires de la pétition, mais va également couper l’herbe sous les pieds du Président Sall qui aurait tenté d’accélérer la cadence pour l’enrôlement de Aïda Mbodj dans la mouvance présidentielle.

Le pape du Sopi ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. D’après nos sources, au terme de la procédure de désignation à l’interne, Wade et ses lieutenants ont convenu de s’attaquer à tous ceux qui, tout en restant à la périphérie du Pds, font les yeux doux au régime en place, s’ils ne tissent, tout simplement, pas des lauriers à Macky Sall. Du même coup, Wade se projette également dans la poursuite de la traque des empêcheurs de tourner en rond, après la mise en place de la nouvelle équipe dirigeante de son parti.

senegal7.com






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image