leral.net | S'informer en temps réel

Partis politiques et syndicats : Abdoulaye Daouda Diallo entame le grand ménage!

C’est à croire que le ministre de l’intérieur est décidé à mettre de l’ordre dans les partis politiques qui poussent comme des champignons au Sénégal. Du moins, il veut faire appliquer la loi les régissant, dans toute sa rigueur.


Rédigé par leral.net le Mardi 7 Juin 2016 à 11:59 | | 1 commentaire(s)|

Dans un communiqué qui nous est parvenu, Abdoulaye Daouda Diallo somme les partis politiques de déclarer aux services compétents leur « compte financier de l’exercice écoulé ». En plus des états financiers, chaque parti devra notifier « toute modification » concernant les organes de direction, les procès-verbaux des rencontres ayant abouti à ses modifications, ainsi que les changements d’adresse de sièges entre autres.

Les syndicats aussi…

Les syndicats, aussi nombreux que les partis politiques, sont aussi dans le viseur du premier policier du pays. Il a exigé d’eux, de se conformer à la loi, en procédant aux renouvellements de leurs instances de direction et d’administration, selon le délais de 3 ans imparti par les textes les régissant. Des renouvellements qui doivent aussi être portés à la connaissance de ses services.

Aujourd’hui, la prolifération des partis politiques et des syndicats est considérée par beaucoup comme l’un des plus grands maux du pays. Ainsi, la limitation des partis et des syndicats est de plus en plus réclamée, souvent par les concernés eux-mêmes. Le problème est d’autant plus complexe et préoccupant que beaucoup de partis et de syndicats, qui ne regroupent souvent que trois pelés et deux tondus, ne se conforment pas à la loi et l’Etat laisse faire, ou se montre très laxiste dans le contrôle. Mais avec ces deux communiqués, Abdoulaye Daouda Diallo semble vouloir siffler la fin de la récréation.

Ci-joint dessous les deux communiqués du ministre de l’intérieur concernant les syndicats et les partis politiques






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image