leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Passation de service à AHS: Le ministre Maïmouna Ndoye Seck stoppée net

"Libération" révèle que les plus hautes autorités ont freiné Maimouna Ndoye Seck dans sa volonté de remplacer Cheikh Tidiane
Ndiaye par Serigne Mbaye Thiandoum. La passation de service à la tête de AHS (Aviation handling services), prévue hier, a été tout simplement annulée.


Rédigé par leral.net le Samedi 26 Août 2017 à 09:39 | | 0 commentaire(s)|

"Libération" révélait hier, le caractère illégal du limogeage deCheikh Tidiane Ndiaye qui a été révoqué de ses fonctions de Directeur général de AHS, avant d’être remplacé par Serigne Mbaye Thiandoum. Les plus hautes autorités viennent de rappeler à l’ordre Maimouna Ndoye Seck, qui risque de ne pas sortir indemne de cette affaire.

La preuve: la passation de service entre Cheikh Tidiane Ndiaye et son successeur désigné qui était prévue hier, a été tout simplement annulée sur décision des plus hautes autorités. Le ministre du Tourisme et des Transports aériens était contrainte, elle-même, d’appeler les concernés pour les informer de l’annulation de la passation. Conséquence : Cheikh Tidiane Ndiaye reste toujours Directeur général de Aviation Handling Services au moment où les langues commencent à se délier sur les raisons ayant conduit le ministre à le faire sauter, en convoquant un Conseil d’administration alors qu’il a été nommé par décret présidentiel.

"Libération" a appris de sources autorisées, que Maimouna Ndoye Seck avait demandé à Cheikh Tidiane Ndiaye le détachement auprès de son cabinet, d’un cadrede AHS, en l'occurrence Waly André Ndiaye. Ce cousin du ministre des Transports, fait partie des gens certifiés par l’Agence Européenne pour la Sécurité Aérienne (EASA), pour le handling des avions en provenance d’Europe.

Cheikh Tidiane Ndiaye a fait comprendre au ministre que cette demande était impossible à exécuter sur le moment, d’autant que le transfert de Waly Ndiaye risquait de leur coûte rl’agrément payé à 3 milliards de FCfa. Et face à l’entêtement du ministre, Cheikh Tidiane Ndiaye a informé par écrit, lePrésident et lePremier ministre.

Ce qui n’a pas été du goût de Maïmouna Ndoye Seck, qui a fait convoquer express le Conseil d’administration, qui a révoqué l’administrateur général nommé pourtant, par le Président, absent du territoire au moment des faits. Les mêmes sources renseignent que c’est lorsqu’il a été informé que le Président Macky Sall, dans tous ses états, a demandé l’annulation de la passation.



Cheikh Mbacké Guissé