leral.net | S'informer en temps réel

Peine perdue ! - Par Malick Dieng


Rédigé par leral.net le Lundi 11 Janvier 2016 à 22:11 | | 19 commentaire(s)|

Ayant parcouru Le Monde de ce week end, dossier Dopage connexion Page 4 à 5, des éclaircissements sont d’autant plus nécessaires que des esprits malveillants ont cherché à jeter l’anathème sur la crédibilité de l’élection de Son Excellence le Président de la République Macky Sall. En effet, Le Monde, tel que rapporté ou lu dans le dossier Sports, dopage connexion », n’a cité, dans aucune ligne, le nom de Macky Sall. Il a été écrit, citant Lamine Diack, président de l’IAAF, que ce dernier avait sollicité la Russie pour financer l’opposition sénégalaise dans « sa bataille contre l’ancien Président Wade » pour gagner la bataille de Dakar. Et tout le monde sait que le candidat Macky Sall ne s’est jamais enfermé dans les salons douillets de Dakar ou ne s’est jamais contenté des manifestations de la Place de l’Indépendance pour gagner l’élection présidentielle de 2012.
Rappelons qu’il a été le seul parmi les treize candidats de l’opposition d’alors à parcourir toutes les contrées du Sénégal afin de gagner la confiance de ses concitoyens. Une si belle victoire, plus de 65% des suffrages, a été obtenue au soir du 25 Mars 2012.
C’est cette belle moisson que les perdants de la dernière élection présidentielle ont voulu entacher en cherchant à associer son nom dans l’affaire Lamine Diack. Peine perdue. En effet, l’opinion publique est
déjà édifiée sur l’hypocrisie de certains responsables politiques en perte de vitesse. Car ils ne croient toujours que c’est le président Macky Sall est au commandement du navire sénégalais parce que le réveil a été brutal pour eux. Et constatant que le Président de la République gagne de plus en plus le cœur des Sénégalais, en particulier des guides religieux, les opposants ruent dans les brancards pour essayer de salir son nom. Son séjour à Tivaouane couronnée de succès l’atteste. Une ferveur populaire l’a accueilli
> dans la cité de Seydi El Hadj Malick Sy par des « Dieureu dieuf, Dieureu dieuf ». Lii naak koumou doyoul daara dotoul laa doy. Il en était de même dans une autre cité religieuse, Touba, la capitale du mouridisme, où le Khalife Général des mourides lui a décerné un satisfecit qui fait froid au dos de ses détracteurs qui ont voulu encore trouver dans l’affaire Lamine Diack une énième opportunité pour jeter à nouveau l’anathème sur le Président de la République.

Président, « ligueyal bayilène niou momé wakh ». Qui plus est les
chiens aboient la caravane passe.
Malick DIENG
Administrateur de société
dienglikma@hotmail.com






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image