leral.net | S'informer en temps réel

Pèlerinage 2015 : Le Général Amadou Tidiane Dia se lave à grande eau et ne compte pas démissionner

Le commissaire général au pèlerinage, le Général Amadou Tidiane Dia, s’est lavé à grande eau face aux accusations de la centaine de candidats malheureux au pèlerinage aux Lieux Saints de l’Islam laissés en rade à Dakar, faute de visa. Selon l’Agence de la presse sénégalaise, repris par Le Quotidien, le Général Dia dit ressentir la même peine que la soixantaine de pèlerins que la Commission nationale devait convoyer, mais il n’est nullement responsable de leur sort. Et puis, il ne pense pas démissionner de son poste.


Rédigé par leral.net le Lundi 21 Septembre 2015 à 09:44 | | 0 commentaire(s)|

Il a été voué aux gémonies par les candidats malheureux au pèlerinage laissés en rade à Dakar. Des Sénégalais qui ont compati au sort de ces derniers, ont accusé le Commissaire général de tous les péchés d’Israël avant de réclamer sa tête. Seulement, le Général Amadou Dia n’entend pas se laisser emmener à la guillotine sans réagir. Il est sorti de son mutisme pour rétablir la vérité. Interpellé à cet effet lors d’un point de presse, il avance que s’il y a une faute, il faut aller la chercher ailleurs. En tout cas, il dégage toute la responsabilité de la Commission qu’il dirige dans ce qui est arrivé à la soixantaine de pèlerins qui n’ont pas pu rejoindre la Mecque faute de visa. A l’en croire, il a strictement respecté le quota fixé par les autorités saoudiennes. « Le Sénégal dispose d’un quota de 10 500 pèlerins. Les 2 000 sont convoyés par le commissariat général au pèlerinage, le reste par les voyagistes privés. Maintenant, s’il y a des gens qui continuent d’inscrire des pèlerins sur des listes d’attentes alors qu’ils ont atteint leur quota, cela n’est pas de notre responsabilité », a dégagé en touche le Général Amadou Tidiane Dia qui faisait le point avec la presse sénégalaise, au terme d’une réunion qui a regroupé toutes les commissions en vue de préparer le déplacement d’aujourd’hui (lundi) des pèlerins sénégalais sur Mouna.

En plus, selon le Commissaire général au pèlerinage, les Sénégalais de la diaspora, qui ont toujours été laissés pour compte, font partie désormais du quota fixé au Sénégal. « Il y a des candidats au pèlerinage qui, malheureusement, n’ont pas pu rejoindre la Mecque et sont restés à Dakar. C’est dur, c’est difficile, nous devons tous compatir pour nos compatriotes qui, malheureusement, n’ont pas pu venir faire le pèlerinage. Nous souhaitons qu’ils soient ici l’an prochain », a indiqué le Général Dia à l’envoyé spécial de l’Agence de presse sénégalaise (Aps) à la Mecque.

« Je voudrais que nous sachions que c’est aussi une question de foi. Le pèlerinage, c’est un appel du Créateur, on peut remplir toutes les conditions et ne pas parvenir à faire le déplacement vers la Mecque », a soutenu le commissaire général. Raison pour laquelle, il écarte toute idée de démissionner de son poste, malgré les couacs notés dans l’organisation du pèlerinage. « Chacun agit en son âme et conscience. Je ne sais pas qui doit demander la démission des uns et des autres. Y a-t-il faute ? Pour quoi démissionner ? Il y a des hommes qui tombent les armes à la main », clame le Général Dia.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image