leral.net | S'informer en temps réel

Pélerinage Marial de Popenguine : L'apparition de la Vierge Marie toujours attendue

Le pèlerinage marial de Poponguine est un héritage de Mgr Picarda qui, en mission au Sénégal a voulu offrir aux fidèles catholiques un sanctuaire à l'image de ceux des grands rassemblements de prières et de communions du monde. Ce site est devenu au fil des années un lieu de convergence des fidèles catholiques de la sous-région qui s'y rendent pour déposer leurs intentions de prières au pied de la Vierge de Poponguine. Cependant ce site attend toujours l'apparition de la Vierge Marie.


Rédigé par leral.net le Dimanche 15 Mai 2016 à 12:12 | | 2 commentaire(s)|

L'origine du pèlerinage marial de Poponguine date de la soirée du 29 décembre 1887. A l'image du sanctuaire notre Dame de la Délivrande du Diocèse de Bayeux, le fondateur de ce site Monseigneur Picarda a voulu donner aux fidèles catholiques, un lieu de pèlerinage en se disant "pourquoi ne pas ériger en terre d’Afrique un sanctuaire où les chrétiens du Sénégal viendrait en pèlerinage ? ".

Cette idée lui est venue lorsqu'un jour, avec les Pères de sa congrégation, il se rendait à pied, par le Cap de Naze, jusqu’à Poponguine. Tout semblait avoir désigné Poponguine, selon Mgr Picarda, comme emplacement du futur pèlerinage car la signification étymologique de Poponguine serait “tête de génie, tête de serpent”. C’était donc bien la place de celle qui, dès le commencement, fut annoncée comme devant écraser la tête du serpent.

22 mai 1888 : Inauguration du Sanctuaire et Baptême des parents du défunt Cardinal Thiandoum

Le mardi de la Pentecôte, 22 mai 1888, fut fixé pour l’inauguration africaine. Dans une lettre datée du 15 mai de la même année et écrite de sa propre main, Mgr Picarda l’annonçait ainsi à ses fidèles : “l’objet de ce pèlerinage, qui ouvrira, nous l’espérons, la série des manifestations de la foi et de la piété envers Notre Dame de la Délivrande, est d’introniser solennellement la Vierge dans le nouveau domaine que nous lui avons choisi, et dont elle voudra bien, nous en avons l’assurance, accepter le patronage. Nous nous proposons d’obtenir, par le moyen de cet acte public et solennel de foi et de piété, le développement de l’esprit et la pratique de la vie chrétienne dans la colonie. Nous offrirons en même temps à Dieu et à la Sainte Vierge des supplications instantes pour la conversion des paiens.…”

Ce même mardi 22 mai 1888 Mgr Picarda baptise les 38 premiers chrétiens, dont François Fary Thiandoum et Anna Ndiémé Alassane Sène, parents du défunt Mgr Hyacinthe Cardinal Thiandoum, de ancien Archevêque de Dakar.

Notre Dame de la Délivrande vénérée comme à Douvres en Normandie

Le 22 mai 1888 donc, les fidèles affluent à Poponguine par voie terrestre et maritime, à pied, sur montures ou par pirogues. Sous la présidence de Mgr Picarda, vicaire apostolique de la Sénégambie, ils vénèrent pour la première fois, Notre Dame de la Délivrande comme à Douvres en Normandie. Ainsi naissait le pèlerinage de Popenguine. Notre Dame de la Délivrande devenait Notre Dame de Popenguine. Vers elle afflueront désormais, le lundi de Pentecôte, des foules de plus en plus nombreuses de fidèles.

Tout au long de l’année, groupes, familles et individus se succéderont au pied de sa statue pour honorer la mère du sauveur du monde, lui confier les personnes et les causes graves, implorer des grâces particulières. Mgr Mathurin Picarda voulait en effet que Notre Dame de Poponguine soit vénérée comme celle qui délivre du mal et des forces du mal.

De nos jours, le pèlerinage de Popenguine rassemble des dizaines de milliers de fidèles notamment les jeunes qui s’adonnent, depuis1981, à la marche comme démarche de foi pour aller prier la Vierge. La marche pèlerinage a été initiée par feu Pierre Faye, ancien commandant de l’Armée sénégalaise. Elle en est à sa 22ième édition cette année et continue d’attirer des milliers de jeunes de tous les diocèses du pays.

Source: Sud Quotidien (Mai 2012)






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image