leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Pèlerinage à la Mecque: Trois voyagistes privés, arrêtés pour escroquerie


Rédigé par leral.net le Mercredi 23 Août 2017 à 10:01 | | 0 commentaire(s)|


Le scénario des années passées refait surface dans l’organisation du pèlerinage à la Mecque. Au moins 150 pèlerins ont été laissés en rade hier, par des privés sur le tarmac de l’aéroport international Léopold Sedar Senghor.

Des pèlerins ont été roulés dans la farine hier, jusqu’à la dernière minute, par des voyagistes privés. Selon des sources proches des victimes, Yamar Guèye à une lourde responsabilité sur cette situation.

Ce qu’il a réfuté, expliquant qu’il avait juste transmis les offres à Mberry voyages. Seulement, Mberry voyages ne fait pas partie des privés agrées par la Délégation chargée du pèlerinage.

Par conséquent, il ne peut en aucun cas décrocher des visas pour le Hadji. Seulement, Mberry voyages voulait faire voyager les pèlerins sénégalais à partir du quota de la Guinée Bissau, ce qui est impossible.

Même en sachant que les carottes étaient cuites, l’agence a continué à faire miroiter aux pèlerins les Lieux saints de l’Islam, allant jusqu’à les convoquer à l’aéroport. Et c’est sur les lieux que les pèlerins ont constaté qu’ils n’iront pas effectuer l’un des 5 piliers de l’Islam, cette année. Aussitôt après, la Délégation chargée du pèlerinage a fait le constat pour qui de droit.

Ainsi, la gendarmerie est entrée en action en arrêtant les voyagistes privés à l’origine de cette situation. Et depuis avant-hier, 3 privés sont placés en garde-à- vue à la gendarmerie de la Foire.

Les privés arrêtés ont encaissé entre 2,8 millions et 3,5 millions par candidat au pélérinage. «Ce que font certains voyagistes, ne peut être considéré que comme de l’escroquerie. Car, on ne peut disposer d’un quota de 100 pèlerins et encaisser l’argent de 150 pèlerins, en espérant les reverser à d’autres privés » expliquent des sources de la commission chargée du Hadji.

L’ambassade d’Arabie, qui est très sensible à la situation, a aidé beaucoup de pèlerins à obtenir le visa après les nombreux couacs rencontrés. Des sources confirment qu’à la dernière minute, l’ambassade avait délivré hier, 60 visas à certaines victimes.


(L'Observateur)