leral.net | S'informer en temps réel

Penda « fipou na » (se rebelle)

Niaw ! ! Revoilà la professeure ! Elle recommence à parler comme tout le monde. On peut essayer de déshonorer, la prof, mais on ne la tue pas. Sa langue lui appartient. Elle n’est pas dans sa poche, même si depuis longtemps, elle avait été rangée au placard pour cause de nomination au poste juteux de porte-parole et porte « ndougue » de Marième Faye, la présidente islamique.


Rédigé par leral.net le Mercredi 29 Juin 2016 à 14:38 | | 14 commentaire(s)|

Penda est donc ressuscitée. D’autant qu’elle s’était quand même réservée le droit de donner son opinion chaque fois que c’est nécessaire, ou que l’actualité le commande. comme dans cette affaire Karim où tout le monde donne son point de vue. Si ce ne sont les effluves du 23 juin qui lui rappellent encore de vagues souvenirs d’avant promotion.

Elle a jacté. Elle vient de réclamer la poursuite de la traque des biens mal acquis après la libération de Rimka, estimant que la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) doit continuer son travail, du moment qu’il y a encore des personnalités qui détiennent des milliards et qui narguent les Sénégalais alors qu’on ne sait pas où est-ce qu’elles ont tiré tout cet argent.

Rien que ça ? En tout cas, c’est elle qui vient de faire cette déclaration. Au nom de Dieu ! En attendant la réaction du gentleman de Fatick et de Madame qui n’aiment pas beaucoup les déclarations intempestives ou façon électron libre de leurs amis et protégés. D’ailleurs, la jurisprudence Amsatou Sow est là pour le rappeler à tout le monde, au besoin.

Penda …watta watt ! Penda T’atssiong !
Moi, je vais me tailler en attendant la connexion sécurisée comme parle Internet.

Cébé

rewmi






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image