Leral.net | S'informer en temps réel

Pendant deux ans, elle a gardé son fils enfermé dans la salle de bain

le 12 Janvier 2017 à 16:18 | Lu 2328 fois

Une mère de famille a été arrêtée aux Etats-Unis pour maltraitance aggravée sur son fils de 12 ans, gardé enfermé dans sa salle de bain depuis deux ans.


Pendant deux ans, elle a gardé son fils enfermé dans la salle de bain
Pendant deux ans, elle a gardé son fils enfermé dans la salle de bain
«Pour moi, c’est la définition d’une chambre de torture», voilà les mots forts prononcés par le shérif David Crouse en évoquant ce sordide fait divers. Dimanche, une mère de famille habitant dans l’Utah, aux Etats-Unis, a été interpellée pour maltraitance aggravée, rapporte CBS. Son fils de 12 ans a été retrouvé enfermé dans la salle de bain du domicile familial. D’après les premiers éléments de l’enquête, le petit garçon aurait passé deux ans dans cette pièce à peine éclairée : les ampoules étaient recouvertes par des linges et les interrupteurs attachés avec du ruban adhésif. «Un babyphone était installé, permettant à des voix extérieures de donner des ordres à l’enfant. En revanche, lui ne pouvait pas être entendu», a fait savoir David Crouse.

Lorsqu’il a été découvert par les secours, le garçonnet ne pesait que 13 kilos environ. «Il y avait des matières fécales et de l’urine au sol, des boîtes de haricots ouvertes dans lesquelles il mangeait directement à la cuillère, il y avait également une caméra reliée en wifi», a encore indiqué le shérif. Deux autres enfants ont été retrouvés dans cette habitation, mais eux étaient bien traités. Ils n’auraient pas parlé à leur frère depuis au moins six mois. Le shérif a refusé de donner leur âge mais a affirmé qu’ils étaient assez grands pour comprendre les choses.

Bientôt présentée à un juge

La mère, Brandy Jaynes, âgée de 36 ans, a été mise en examen lundi. D’après ses premières déclarations aux autorités, son fils aurait demandé lui-même à dormir dans la salle de bain. Elle a expliqué qu’elle l’enfermait parfois à clef pour sa propre sécurité lorsqu’elle quittait la maison. Afin de lui faire prendre du poids, elle aurait essayé de le nourrir avec des mélanges de protéines. Elle a été incarcérée et sa caution a été fixée à 20 000 dollars. Elle doit être présentée devant un juge le 17 janvier.

Illustration. Le tortionnaire a été mis en examen et est passible de la réclusion à perpétuité.Un homme mis en examen pour esclavage, actes de torture et barbarie