leral.net | S'informer en temps réel

Pénurie de pilules contraceptives dans les pharmacies : Parfum de "baby boom" sur le Sénégal

Depuis des semaines, les pilules contraceptives sont devenues une denrée rare dans les pharmacies de Dakar et du reste du pays. Ce qui expose les femmes à des grossesses non désirées, et le pays est dans une potentielle situation de « baby boom».


Rédigé par leral.net le Mardi 16 Février 2016 à 11:21 | | 5 commentaire(s)|

Pénurie de pilules contraceptives dans les pharmacies : Parfum de "baby boom" sur le Sénégal
La pilule contraceptive, une des méthodes utilisée par les femmes pour l’espacement des naissances et pour éviter les grossesses non désirées, se fait rare dans les pharmacies au Sénégal depuis plusieurs semaines, constate Le Populaire. Contraceptif le plus utilisé par les femmes, la pilule est, en effet, considéré comme une méthode de contraception fiable.

Mais, le revers de la médaille, c’est qu’elle a juste une contrainte quotidienne. C’est-à-dire qu’il faut la prendre chaque jour à la même heure. Or, en ce moment, trouver une pilule contraceptive à Dakar où ailleurs dans le pays, relève du parcours du combattant. Le tour que nos confrères ont fait dans les pharmacies en ville a confirmé la rupture. A la question de savoir si la Minidril, qui est la plus utilisée par les femmes sénégalaises, est disponible, Mme Ndiaye, la pharmacienne répond par la négative. « La Minidril est en rupture, madame », dit-elle avant d'ajouter sous un ton taquin : « On risque d’avoir un « baby boom », si ces pilules ne reviennent pas sur le marché. Mais vous pouvez demander à votre médecin de vous prescrire une autre pilule ».

A la pharmacie République, le discours ne change pas. La Minidril est indisponible. Et les clientes croisées dans les officines de Dakar, en quête de pilules contraceptives, ne manquent pas de s’interroger. Car, même la très réputée pharmacie Guigon, qui ne désemplit presque jamais, ne dispose pas non plus de la Minidril. « On ne sait pas quand est-ce que ce sera disponible. Ce que vous pouvez faire, c’est aller consulter votre médecin pour qu’il vous en prescrive une autre », conseille une des pharmaciennes trouvées sur place. Sauf que les autres pilules se font aussi rares, comme nous avons pu le constater dans la banlieue de Dakar. A la pharmacie Marie Victoire de Guédiawaye, on ne trouve pas une boîte de la pilule Minidril. Même constat à la pharmacie Principal de Pikine.

En remplacement, ce sont les pilules Sécuril et Trinordiol qui sont vendues aux femmes sous ordonnance. Avec cette situation de rupture, l’inquiétude est grande chez les femmes. Car le risque de contracter des grossesses non désirées est plus que jamais réel.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image