leral.net | S'informer en temps réel

Péter le déconnomètre comme marchepied ! - Par Alioune Badara Niang


Rédigé par leral.net le Lundi 1 Décembre 2014 à 13:43 | | 5 commentaire(s)|

Péter le déconnomètre comme marchepied ! - Par Alioune Badara Niang
Shocking! Les adversaires du régime du Président Macky Sall, ont débondé comme une bouche d’égout pour faire monter le mercure social d’une part, et pour accueillir indignement les distingués hôtes de notre pays pour le XVe sommet de la francophonie, d’autre part. C’est connu, leur vilain objectif était de vilipender le Chef de l’Etat et par ricochet faire de ce grand rendez-vous des pays qui partagent l’usage de la langue française, un cuisant échec. Mais c’est connu aussi qu’au finish il n’en est rien de leurs mauvais souhaits, la stabilité du pays reste une réalité et le XVe sommet de la Francophonie a connu une réussite totale. Que de peine et d’énergie perdues alors !

Franchement, permettez-moi même d’utiliser ironiquement le célèbre acronyme LOL en réponse à leur sinistre stratégie va-t’en guerre, qui ne donne pas une image valorisante de notre démocratie. Oui leurs propos et leurs gesticulations font honte au Sénégal ! L’adversité politique a des limites infranchissables.

L’on se demande même dans quel état errent-ils pour nous gratifier de ce déconnomètre qui prédit un long « hiver des cons » ? A coup sûr, celui du diable qu’ils incarnent, car tout ce qui sort de leur antre infâme n'est que du poison.
Cela m’amène à parler des retrouvailles à Dakar de la grande famille francophone, mère de toutes les batailles des forces d’opposition au Président Macky Sall, qui ont été auréolées unanimement d’un franc succès. On n’en attendait pas moins ! Notre Pays et le Président Macky Sall, ont été magnifiés par l’ensemble des prestigieux participants de ce gigantesque conclave international. Les différents chefs d'états et de gouvernements ont loué l'organisation de ce XVe sommet et ont surtout salué l'accueil chaleureux de la population Dakaroise. Les sites qui ont logé les chefs d'états étaient d'une qualité indiscutable. Les chefs de gouvernements ont été impressionnés par la qualité de l'accueil au village de la francophonie érigé au grand théâtre de Dakar. La somptueuse salle de conférence internationale de Diamniadio, où se sont tenus les travaux, a répondu complètement aux attentes. Quand on voit quelqu'un porter des œufs on dit, je vois les œufs.... Anecdote bien africaine !

Le Président Abdou Diouf, Secrétaire général sortant (remplacé par la canadienne Michaëlle Jean) de l’organisation de la Francophonie(OIF), termine sur une bonne note, en atteste les nombreux hommages que les chefs d’Etats lui ont rendus et aussi la reconnaissance de la nation sénégalaise matérialisée par la décision du Président Macky Sall, de baptiser le nouveau centre international de conférence de Diamniadio, Centre International de Conférence Abdou Diouf (CICAD). Quel bel exemple que notre pays offre au monde ! Sûr que les mots et les expressions manqueront pour décrire ce temps fort du sommet.

Ce geste de grande classe à lui seul, suffit pour dire que les assises de Dakar resteront gravées dans les annales contrairement au pessimisme d’un ramassis d’imposteurs qui s’ingéniaient avec un masochisme confondant, à tenir un contre-sommet, ou alter sommet ! L’appellation importe peu mais une telle connerie associée à son exploitation manichéenne, à la limite un cinéma médiatique, est un exemple des plus significatifs de ces opportunistes antipatriotes et illuminés qui constituent la base des adversaires du pouvoir. Alors, ils peuvent bien faire les coqs dans les conférences de p(a)resse en racontant n'importe quoi, les Sénégalais ne sont pas dupes de l'incompétence, des choix politiques qu'ils ne veulent plus et surtout du jeu d’usurpateurs éhontés.

La francophonie (l’ordre) n’est pas la France Afrique(le désordre). La fermeté du Président Français sur les valeurs de la Francophonie que sont la Démocratie et la défense des Droits Humains, la solidarité avec les pays frappés par Ebola, le respect de la constitution pour les Présidents qui cherchent à s’accrocher au pouvoir et ainsi de suite, est un signal fort, réitéré à Dakar. Pour tous ces principes, je dis encore une fois vive la francophonie! Longue vie à la langue française et toutes les autres langues des pays francophones !

A l’inverse d’Abdou Diouf qui adopte une vraie posture d’ancien Président de la République du Sénégal, Abdoulaye Wade lui, joue sa stratégie d’escalade tous azimuts contre Macky Sall et sa famille car convaincu que ce dernier a cherché à détruire la sienne. C’est dans cette logique pyromane qu’il nous avait promis un feu incandescent pour le mois de novembre. Sa menace s’est révélée un pétard mouillé car en pratique, on n’a eu qu’un triste meeting, que dis-je une lucarne pour juste plaider l’innocence de son fils et une conférence de p(a)resse pour mieux brouiller les pistes !
C’est très marginal tout ça et pas du tout sérieux. C’est de l’épiphénomène qui ne diverti que les sénégalais faibles d’esprit. Il faut se convaincre pour de bon, que Wade aime les grandes déclarations en grand populiste qu’il est ! Le régime du Président Macky Sall est bien lancé et sa confiance ne peut être entamée par les vociférations puériles d’un vieillard revanchard. Loin de là ! Et comme on dit, la bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe.

Wade, qu’est-ce qui le meut, cet homme-là ? La peur de voir son rejeton croupir en prison ? Ou autre chose, de plus intimement névrotique ? En tout cas, ses menées subversives contre le pouvoir et tous les «corps intermédiaires» dessinent une stratégie que vient à point crédibiliser son mal être coupable de la situation de son Karim. C’est pourquoi, par instants, j’éprouve à son endroit beaucoup de pitié.

Cependant, le pire des arguments est celui qui prétend qu’on peut évoquer l'histoire culturelle du pays (respect de la vieillesse) et s'en servir comme une excuse à des dérapages définitifs comme ceux que nous sert le Président Wade. Il a dit cette phrase hallucinante que « Macky Sall a voulu détruire ma famille, je vais aussi détruire sa famille », ça ne s'invente tout simplement pas ! Comment voulez-vous juger d'un tel discours enfumant et mensonger ?
Je ne parle pas du passé, mais de maintenant : Wade sera justement aux yeux de l'histoire celui qui aura installé une forme inédite de gouvernance opaque telle une voyoucratie, souvent empêtrée dans des affaires mêlant inextricablement l’exercice du pouvoir et l’intérêt personnel. Le résultat est connu de tous, des personnes jadis désargentées et insignifiantes, sont devenues milliardaires en seulement quelques années de responsabilités étatiques. Allez-y comprendre quelque chose !

Je suis désolé mais je n'accorde aucune circonstance atténuante à Wade qui a fait de l’outrance langagière son fonds de commerce, ni à tous ces égoïstes qui crachent dans la soupe de leur propre peuple, qui se complaisent dans une espèce de déni de démocratie en allant jusqu’à exiger le départ de Macky Sall. Quelle absurdité ! Ils ont perdu les élections mais ils ont décidé, comme de vrais pyromanes, de se branler allégrement devant le brasier qui peut consumer notre pays et avec lui, toutes les innocentes personnes qui n'ont jamais rien demandé d'autre qu'à vivre une vie normale.

Ils tirent dans tous les sens tels des chasseurs en training. Après avoir illogiquement qualifié le régime du Président Sall de régime totalitaire, aussi de présenter un triste bilan avec le record absolu de prisonniers politiques, la faim, le chômage etc. Aujourd'hui ils surfent sur la vague Arcelor Mittal, Pétrotim. Que du pipeau! Mais derrière les desseins immédiats, se profilent des stratégies de plus long souffle. Ils inventeront bien autre chose pour nous distraire, c'est typique de la manière de faire de l’opposition dans ce pays. C’est à dire un manque cruel d'objectivité et de prise de recul. Cela rend exceptionnel le niveau de connerie. Et c'est bien dommage.

Ce qui se déroule sous nos yeux est de plus en plus lamentable, honteux. Ces pourfendeurs du Président Macky Sall, passent leur temps à faire des discours de fond sans jamais évoquer quoi que ce soit de concret, et quand par extraordinaire, ils le font, c'est d'une façon suffisamment floue pour qu'ils puissent laisser l’opinion interpréter inconsciemment leurs propos dans le sens qui leur va le mieux... A ce stade, ils ont tort de penser que les Sénégalais les suivront sur ce terrain.

D’ailleurs, je vais commencer à dire, le plus brutalement et le plus vulgairement possible, même si cela peut choquer, ce que je pense de ces guignols, de ces tartuffes, de ces incompétents au cerveau étriqué, de ces donneurs de leçons qui ont tout à apprendre sur les sujets qu'ils osent aborder,...bref de ces sombres cons, ce qu'ils sont vraiment et de tout le mal qu'ils font subir à notre société et au Sénégal dans tous les domaines sciemment ou inconsciemment. Et puis, tous ces opposants qui critiquent et donnent des leçons, n'ont toujours pas vu que le jugement des Sénégalais à leur égard est sans appel.

Alors ça suffit ! Voilà ce que doivent comprendre ces agitateurs, en laissant travailler ceux que les sénégalais ont élu. Voilà ce qu’ils doivent faire aujourd’hui, et cesser de vous (nous) ridiculiser!

C’est aussi contre leur vulgarité insubmersible que je serai toujours volontaire pour dénoncer leurs basses manœuvres qui ne sont en réalité qu’un marchepied pour quitter le socle et atteindre le toit. Je me retiens de surenchérir, mais je le pense très fort : oui, les cons vous disent …

badaraniangjuniorgmail.com






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image