leral.net | S'informer en temps réel

Pétition « Macky libère la Cour suprême » lancée par le club politique Malik

Nous dénonçons le rabat d’arrêt de l'Etat qui marque le recul de la démocratie, la fin de l'Etat de Droit et l'instrumentalisation de la Justice à des fins politiques par Macky Sall et son ministre Sidiki Kaba dont l'objectif ultime est de liquider toute opposition et les leaders politiques qui menacent la réélection de Macky Sall.


Rédigé par leral.net le Lundi 18 Août 2014 à 16:12 | | 6 commentaire(s)|

Pétition « Macky libère la Cour suprême » lancée par le club politique Malik
Pour sauver son régime qui n'a conduit qu'à des désillusions et à des déceptions à mi-mandat, Macky Sall utilise la justice sénégalaise comme une arme de destruction massive et sélective dont la première victime est Karim Wade.

Karim Wade est le prisonnier politique, victime d'un complot politique et jugé actuellement par une Cour d'Exception aux ordres de Macky Sall. Pour preuve, la CREI a été réactivée en toute illégalité et ses magistrats ont été nommés par appel à candidature en violation de toutes les règles d’indépendance et de neutralité des magistrats. Elle ne garantit pas de droit à un procès juste et équitable, comme n'ont cessé de le dénoncer de nombreuses ONG combattant pour le respect des droits de l'homme.

Pour atteindre leur objectif et baliser le chemin d'une condamnation de Karim Wade, Macky Sall et Sidiki Kaba veulent imposer et forcer la Cour Suprême à rabattre l’arrêt du 06 Février 2014, favorable à Karim Wade et empêcher les Magistrats de la Chambre Criminelle de la Cour Suprême de déclarer la CREI illégale, de confirmer que la CREI ne peut juger Karim Wade en raison de son privilège de juridiction et de constater que la CREI viole les Droits de l'Homme, notamment les traités et conventions internationales ratifiés par le Sénégal ( Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, Charte Africaine des Droits de L'Homme et le Pacte des Droits Civils et Politiques ). Par leurs manœuvres, Macky Sall et Sidiki Kaba veulent empêcher cette même Cour Suprême d'ordonner naturellement la cessation des poursuites et la libération de Karim Wade en prétextant qu'il y avait une erreur de procédure, ce qui est bien entendu faux, car le dossier de Karim Wade à la Cour Suprême ne souffre d'aucun manquement et est en parfait état d’être jugé.

Nous dénonçons toute cette machination qui démontre que depuis l’élection de Macky Sall à la Présidence de la République, les décisions de justice se prennent maintenant dans le bureau de Macky Sall à la Présidence de la République et non plus dans les Cours et Tribunaux.

Karim Wade est un prisonnier politique, victime d'un complot, d'une machination orchestrée par une juridiction politique sur mesure.

Les fausses accusations d'enrichissement illicite contre Karim Wade sont passées de 6000 milliards de Francs CFA à 840 milliards de Francs CFA ( la 1ére mise en demeure de 694 milliards de Francs CFA et le faux compte de 47 milliards à Singapour qui n'existe pas ). On est donc tombé à une accusation de 117 milliards de Francs CFA dont les preuves fondent chaque jour comme du beurre au soleil.

Après une enquête préliminaire de deux ans, Macky Sall et la CREI tâtonnent pour montrer ces prétendus 117 milliards de CFA aux sénégalais.

Après le scandale de la décision de justice annulant l’élection d'Aïssata Tall Sall, à la mairie de Podor, Macky Sall et son Ministre Sidiki Kaba tentent d'imposer leurs décisions de justice et de mettre les juges suprêmes au pas en piétinant l’indépendance du pouvoir judiciaire.

Nous dénonçons les manœuvres qui n'ont que pour seul objectif de parachever le complot politique et la machination orchestrée contre Karim Wade, et au-delà, détruire toute opposition au régime de Macky Sall. Depuis près de deux ans, Karim Wade a été jeté en prison par la CREI dans des conditions d'isolement jamais vu au Senegal. Hier, Abdoulaye Baldé était convoqué et persécuté par la CREI, demain ce sera le tour d'Idrissa Seck, de Khalifa Sall ou d'un autre...

Ce projet scandaleux de rabat d’arrêt de Macky Sall confirme la parodie de justice qui est en train d’être déroulée avec le procès de Karim Wade. C'est comme si en plein match de football de coupe du monde, la FIFA vient sur le terrain, arrête le match, sort et expulse l'arbitre et déclare que l’équipe qui est entrain de perdre 3-0 a gagné. Voilà à quoi Macky Sall a réduit la justice de notre pays.

Au delà des sénégalais, c'est d'abord toute la famille judiciaire sénégalaise et plus particulièrement les Magistrats qui sont interpellés face à la remise en cause de l’indépendance de la justice à l'instrumentalisation de la justice à des fins politiques et à une chasse aux sorcières organisée.

Nous appelons tous les sénégalais à se mobiliser pour dire non au complot, non à la machination, non à la parodie de justice et non au simulacre de procès et s'opposer aux manœuvres de Macky Sall et de Sidiki Kaba.

Signez la pétition en suivant le lien ci dessous :
http://www.petitions24.net/macky__libere_la_cour_supreme

Cellule Communication du Club Politique Malik
(Macky !!! LIbère Karim )






Hebergeur d'image