leral.net | S'informer en temps réel

« Peu de personnes s'attachent les services d'un architecte »

« 93% des gens ne font pas recours aux architectes, d'après les chiffres de l'agence de l'informatique de l'État sénégalais que nous avons reçus dernièrement », a révélé, hier, M. Jean-Charles Tall, de l'ordre des architectes, joint par téléphone. Cela, après la triste expérience de l'effondrement du balcon d'un immeuble à Niary Tally (Dakar), dans la nuit du lundi au mardi 2 septembre 2014. Effondrement qui a causé la mort de deux jeunes filles.


Rédigé par leral.net le Vendredi 5 Septembre 2014 à 11:13 | | 2 commentaire(s)|

« Peu de personnes s'attachent les services d'un architecte »
M. Jean-Charles Tall, vous avez certainement appris que le balcon d’un immeuble s’est effondré à Niary Tally, dans la nuit du lundi au mardi 2 septembre 2014. Au plan technique, qu’est-ce qui pourrait expliquer cela ?

Je ne veux vraiment pas me pencher sur l’aspect technique, parce que je n’ai pas vu l’immeuble. Donc, je ne peux pas improviser des réponses à ce sujet. Il y a des dizaines de causes possibles. Par exemple, ou le bâtiment a été mal fait, ou il est vétuste. Mais, je suis frustré, car cela fait 30 ans qu’on me pose la question, mais j’ai l’impression que personne ne se préoccupe de la sécurité des gens, sauf quand il y a un immeuble qui s’effondre. La sécurité, on la gère avant.

De façon générale, est-ce que les promoteurs font recours aux architectes pour la construction des maisons ?

D’après les chiffres de l’agence de l’informatique de l’État, que nous avons reçus dernièrement, c’est 93% des gens qui ne font pas recours aux architectes.

D’aucuns disent que c’est parce que les services d’un architecte sont coûteux. Est-ce vrai ?

Est-ce que les gens qui disent cela savent combien ça coûte de faire appel à un architecte. Il faut qu’on arrête avec cette espèce de mythe qu’on a dans nos pays et qu’on répète à chaque fois, sans avoir la preuve de ce qu’on dit. Pourquoi quand ils ont un procès au tribunal, ils ne se défendent pas tout seul ? Pourquoi quand ils sont malades, ils ne se soignent pas tout seul ? Faire appel également aux services d’un chirurgien, ça coûte cher ; faire appel aux services d’un avocat, ça coûte cher. Ce sont des mythes qui ne reposent sur rien du tout. Ces gens qui l’affirment n’ont aucun élément de preuve de ce qu’ils avancent.

Est-ce qu’on peut savoir combien coûtent les services d’un architecte ?

C’est impossible de le dire comme ça. C’est un barème qui dépend de la complexité du bâtiment et du budget envisagé. Et donc, c’est tout un barème. Aucun architecte ne peut vous dire, à priori, ça coûte 4%, 5%, ou 10%. On ne sait pas, ça dépend du projet. Quelqu’un qui veut faire une cuisine extrêmement complexe payera plus cher que quelqu’un qui veut faire une habitation de deux chambres.

Quels matériaux faut-il utiliser pour bien construire une maison ?

Il n’y a pas de bons matériaux à priori. Il y a de mauvais architectes ou de mauvais ingénieurs, ou de mauvais techniciens qui se prétendent architectes. Quand vous prenez un matériau et que vous lui faites faire ce pour quoi il n’a pas été prévu, ça ne marche pas. Donc, il n’y a pas de bons matériaux à priori. Par contre, il y a certains matériaux qui sont mauvais. Aujourd’hui, on voit sur le marché des aciers qui n’ont pas la résistance qu’ils devaient avoir. Des aciers qui n’ont pas les diamètres annoncés par le commerçant. Là, c’est un problème de sécurité publique, qui doit être traité par les pouvoirs publics. Et, le Ministère du commerce doit faire en sorte qu’on apporte dans le pays des matériaux réels, surtout les matériaux qui interviennent dans la définition de la sécurité des personnes. Mais, vous prenez le meilleur matériau du monde et vous le donnez à une personne qui ne sait pas comment il fonctionne, il ne saura pas s’en servir.

Quel rôle peuvent alors jouer les autorités publiques ?

La seule chose, c’est que l’État joue son rôle et laisse les professionnels faire leur travail. Est-ce qu’on accepterait que j’entre dans un hôpital et que je me présente comme un médecin, et qu’ensuite je commence à ouvrir le ventre de quelqu’un ? On ne l’accepterait pas. On n’accepterait pas aussi que je rentre dans un tribunal et que je porte une robe pour défendre un accusé. On n’accepterait pas que je fasse des actes pour une succession, parce que je ne suis pas un notaire. Tout ce qu’on n’accepterait pas pour les professions réglementées, on l’accepte pour les architectes. Après, les gens viennent pleurer. Il n’y a pas de raison. Fondamentalement, on n’a pas envie que ça change.

JEAN CHARLES TALL SUR LES CONSTRUCTIONS AU SENEGAL
MEDAGBE Pascal Armand Eric seneplus.com






Hebergeur d'image