leral.net | S'informer en temps réel

Piégée sur Facebook et violée collectivement au cœur de Paris

Dans la nuit de dimanche à lundi, une jeune fille tout juste majeure a sauvagement été attaquée par 5 hommes qui l'ont violée dans le parc du Champ de Mars, au pied de la Tour Eiffel. L'un d'eux l'avait précédemment séduite sur Internet. Nous apprend le site auféminin.


Rédigé par leral.net le Vendredi 16 Septembre 2016 à 19:41 | | 0 commentaire(s)|

Elle pensait passer un bon moment avec un garçon qui lui plaisait et qu'elle avait rencontré sur Facebook, mais une jeune femme, qui venait de fêter ses 18 ans, a finalement vécu l'enfer dimanche dernier.

Alors qu'elle se trouvait sur le Champ de Mars, parc situé au pied de la Tour Eiffel, avec son rendez-vous, à "boire du coca" et "manger des fraises et des raisins", ils sont rejoints par 4 autres hommes qui l'emmènent de force dans un bosquet où ils la bâillonnent, la frappent et la violent à tour de rôle.

C'est un couple de joggeurs canadiens qui mettra fin à son calvaire au petit matin en entendant des cris. Après avoir vu trois hommes s'enfuir, ils l'ont découverte "hébétée", partiellement nue et en larmes. "Sans eux, je ne sais pas si on aurait retrouvé la jeune fille vivante !", a confié au Parisien une source proche du dossier.

Une enquête a immédiatement été ouverte par le Parquet de Paris et confiée au 3ème district de police judiciaire (DPJ). Jeudi soir, la police était toujours à la recherche des agresseurs, rapporte le média sur son site. Mais, ces derniers, tous âgés de la vingtaine, seraient connus de leurs services, déjà en la possession de leurs noms, de leurs adresses ainsi que de leur ADN après les examens réalisés sur la victime.

Cependant, c'est un véritable contre-la-montre qui s'est enclenché selon le journal, les suspects risquant à tout moment de s'enfuir en Allemagne.
Les enquêteurs penchent pour un viol collectif prémédité, les 4 hommes ayant disposé des couvertures dans le bosquet avant d'y emmener la jeune fille.

Celle-ci, en pleine crise familiale après que sa mère l'a chassée de leur maison à Savigny-le-Temple (Seine-et-Marne), conversait en ligne avec celui qu'elle a finalement décidé de rencontrer en vrai ce dimanche. Ils s'étaient d'abord donné rendez-vous dans le quartier de Barbès (18ème arrondissement) puis s'étaient rendu sur le Champ de Mars pour finir la soirée.

La police pense à des membres d'un réseau de prostitution. Pendant qu'ils la violaient, ils auraient menacé de mort la victime, lui disant : "on te tue si tu ne viens pas faire la pute avec nous".

Khary DIENE leral.net






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image