Leral.net | S'informer en temps réel

Pierre-René Lemas, futur pivot de la présidence Hollande

le 7 Mai 2012 à 14:23 | Lu 2342 fois

Ce préfet, proche de Hollande, est pressenti pour de hautes fonctions à l'Élysée. Les années Sarkozy ne lui avaient pas porté chance sur l'île de Beauté.


Pierre-René Lemas, futur pivot de la présidence Hollande
Futur secrétaire général de l'Élysée ou directeur de cabinet du président de la République? Le préfet Pierre-René Lemas est pressenti pour occuper de hautes fonctions auprès du nouveau chef de l'État. Ce haut fonctionnaire de 61 ans, à la faconde toute méridionale - il est né à Alger -, connaît François Hollande depuis fort longtemps. Il appartenait comme lui à la promotion Voltaire de l'Ena, qui réunissait en 1980 Ségolène Royal, Dominique de Villepin, Michel Sapin, Jean-Pierre Jouyet ou Henri de Castries. Le candidat Hollande aurait songé un temps à lui confier l'organisation pratique de sa campagne, avant de se résoudre à le placer comme directeur de cabinet auprès du président socialiste du Sénat, en novembre 2011.

Le préfet Lemas ne sera pas distingué par hasard, s'il intègre l'équipe élyséenne. Il symbolise, en effet, le préfet de gauche sanctionné par Nicolas Sarkozy pour des raisons politiques. C'est ainsi, dit-on au ministère de l'Intérieur, que ce grand commis aurait vécu son éviction du poste de préfet de la région Lorraine, à Metz en 2007, pour une mutation nettement moins «opérationnelle» à la tête des Journaux officiels. Il ne restera d'ailleurs que quelques mois à ce poste, avant de rejoindre l'équipe Delanoë, à la tête de l'office public de l'habitat, Paris Habitat.

De Gaston Defferre à Charles Pasqua
Pierre-René Lemas a, très tôt dans sa carrière, rejoint le cabinet de Gaston Defferre en 1981, comme conseiller technique, puis celui de Pierre Joxe en 1985, avant de devenir directeur de cabinet de Jean-Michel Boucheron puis du radical Jean-Michel Baylet. De retour chez Joxe en 1988, il devient l'un des plus jeunes directeurs des collectivités territoriales au ministère de l'Intérieur, avant que Charles Pasqua lui offre une place de numéro deux de la Datar (Délégation interministérielle à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale).

«Pierre-René ne connaît pas le sectarisme», assure un préfet qui l'a longtemps côtoyé. Mais les années Sarkozy ne lui auront pas porté chance, puisque de directeur général de l'administration (patron des préfets), il va devenir préfet de la région Corse et connaître quelques épreuves, comme le détournement du ferry Pascal Paoli en 2005 ou un tir à la roquette contre sa préfecture, la même année. Le projectile a explosé à quelques mètres du haut fonctionnaire et d'une standardiste. Indestructible, le préfet Lemas? Il est, en tout cas, celui qui détient le record de longévité, ces dernières années, dans l'île de Beauté. Malgré les tentatives d'intimidation.


Plus de Télé
< >