leral.net | S'informer en temps réel

Piratage des comptes facebook de Cheikh Amar et Yérim Sow, les dessous d'une arnaque


Rédigé par leral.net le Vendredi 10 Mai 2013 à 13:13 | | 1 commentaire(s)|

Piratage des comptes facebook de Cheikh Amar et Yérim Sow, les dessous d'une arnaque
Un jeune informaticien du nom de El Hadj Assane Demba, la vingtaine, a piraté les comptes ‘’Faccebook’’ du magnat de l’hôtel Yérim Sow et du patron de TSE Cheikh Amar et de son assistante. Il a, par la suite, tenté d’arnaquer l’ex-maire libéral de Fass, Colobane et Gueule-Tapée, Adama Bâ. Se faisant passer pour le célèbre milliardaire Cheikh Amar, le jeune informaticien a proposé à Adama Bâ le poste de Directeur général d’un Call center implanté à Casablanca, avec un salaire mensuel de 19.000 dirhams équivalent à 1. 750.000 FCfa, selon le journal EnQuête.

En chômage depuis la défaite du régime libéral, Adama Bâ ne s’est pas fait prier pour accepter la proposition et envoyer au faux Cheikh Amar son CV par courriel. Pour mieux ferrer sa victime, El Hadj Assane Demba demande à Adama Bâ d’envoyer également une copie du CV au PDG dudit groupe, en l’occurrence Yérim Sow.

Le faux Cheikh Amar a même proposé d’acheter le véhicule de marque Ford Explorer de l’ex-maire à 15 millions pour le compte de l’une de ses maîtresses. Ce qu’Adama Ba a accepté sans hésitation d’autant que l’escroc, Assane Demba, lui a fait croire qu’il allait mettre à sa disposition une voiture de fonction. Il faut dire que toute cette transaction s’est faite sur ‘’Facebook’’.

Heureusement, l’ex-maire, Adama Bâ l'a échappé belle. Ce, grâce à la géolocalisation de l’escroc. Assane Demba, qui se faisait passer pour Cheikh Amar et Yérim Sow, a été arrêté chez lui à Hann Mariste par les éléments du Groupe de Recherches et d’Interpellations (GRI) de la DIC. Le jeune informaticien a été déféré au parquet puis inculpé pour les faits d’usurpations d’identité frauduleuse dans un système informatique, de tentative d’escroquerie et d’escroquerie. D’après la déposition de sa mère faite devant les enquêteurs de la DIC, son fils a travaillé dans un centre d’appel implanté au Maroc pendant 3 mois, avant de se rendre à Dubaï.



1.Posté par dou le 10/05/2013 22:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

boy bi c 1salop il doit étre puni séverment pour servir de lecons aux autrs REWMI vraimen migui todjj

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image