leral.net | S'informer en temps réel

Plage « Terrou bi » de Dakar. Des tentes érigées pour faire l’amour: 46 personnes dont des filles mineures embarquées par les limiers

Mœurs
C’était le sauve-qui-peut général sur la plage du « Terrou bi », dans la nuit du lundi au mardi derniers. Informés qu’il se passait des choses pas du tout claires sur ces lieux la nuit, les hommes du commissaire Sylla, de la deuxième Section des Mœurs, démembrement de la Sûreté urbaine (Su), ont monté une opération de taille et comment ! Appuyés par le Groupement d’intervention rapide (Gir), les commissariats de Grand Dakar et du Point-E, les Mœurs sont descendues nuitamment sur la plage. Au total, 46 personnes dont des filles mineures ont été embarquées par les limiers, et pour cause.


Rédigé par leral.net le Mercredi 4 Août 2010 à 19:44 | | 6 commentaire(s)|

Plage « Terrou bi » de Dakar. Des tentes érigées pour faire l’amour: 46 personnes dont des filles mineures embarquées par les limiers
Mœurs (bis)
Certains « baigneurs » n’avaient rien trouvé de mieux à faire que d’ériger sur la plage des tentes pour se livrer tranquillement à des parties de jambes en l’air. Sans blague. Malheureusement pour eux, toutes ces tentes ont été détruites par les policiers. Et vous savez quoi ? La plupart des filles mineures sont issues des familles de pêcheurs qui vendent du poisson sur la plage. C’est dire que ces derniers gagneraient encore à renforcer la surveillance autour de leurs filles, au risque de les voir plonger dans le monde de la débauche.
Mœurs (ter)
En tout cas, les Mœurs sont décidées à taper chaque fois que le besoin se fera sentir. Récemment, d’ailleurs, nous vous disions que le « Miami » sis aux Almadies avait été fermé. Nos antennes renseignent qu’un hôtel, le « Darkassé », a été aussi fermé par les limiers. Parce que, paraît-il, cet hôtel, fermé pourtant par le préfet pour cause de vétusté, avait rouvert ses portes, depuis quelques semaines.
lasquotidien.info



1.Posté par lazou le 05/08/2010 10:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est bien mais il faudrait des descentes réguliéres sur les plages de dakar surtout cette dernière semaine avant le ramadan....

2.Posté par Etranger le 07/08/2010 11:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et pourquoi donc?

3.Posté par DIOUF le 09/08/2010 14:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

De toute manière le pays est devenu un grand bordel à ciel ouvert alors je ne vois pas ou est la surprise.

4.Posté par diop le 10/08/2010 13:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ill faut un ndeup des mentalités le drapeau de la'' chair '' ne vaut plus rien au senegal fougnou dieum.............

5.Posté par guis-guis le 11/08/2010 08:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est vrai que les plages "à outrance" sont devenues monnaie courante dans ce pays! il faut juste revoir notre education à la base c'est à dire ressuciter nos valeurs que la jeune generation est en train d'enterrer à grands coups d'occidentalisme! En effet notre jeunesse est en proie à un fléau (le manque d'identité), et celà est à deplorer avec force! Cependant il reste une echappatoire possible : la lutte.
OUI car elle redonne cette empreinte bien senegalaise,bien africaine à notre nation et vu l'engouement qu'elle suscite,je garde espoir, VIVE LA LUTTE!

6.Posté par thiatt le 11/08/2010 19:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mooo il n'ont vu que les plages, il faut faire une descente du coté de diamalaye laa moo que ça pleut ou que ça neige ya tjrs ces genres de fait. C'est même devenu le quotidien des discutions des habitants de la localité surtout avec des auberges clandestins ouverts partout. Thiey yalla , yalla na yalla moussal souniou dome yii. On a pas encore fini de parler des viols faites sur les mineures yiii encore niowatii ?

Que dieu nous sauve AMEN

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image