leral.net | S'informer en temps réel

Plaidoyer pour un Sénégal sans violence et discrimination faites aux femmes (Par Moustapha Diakhaté)

En tant que représentant du Peuple, je tiens à montrer, en ce 8 mars 2014, mon engagement et ma solidarité au combat de l’Association des Juristes Sénégalaises (AJS) pour modifier le Code pénal en vue d’harmoniser les dispositions de celui-ci avec les conventions internationales protégeant les droits des femmes de toute urgence :


Rédigé par leral.net le Samedi 8 Mars 2014 à 19:21 | | 0 commentaire(s)|

Plaidoyer pour un Sénégal sans violence et discrimination faites aux femmes (Par Moustapha Diakhaté)
1. la pénalisation du mariage forcé et du mariage précoce, deux pratiques qui portent atteinte aux droits de la jeune fille, à la vie, à la santé, à l’éducation et au bien-être,
2. la fixation de l’âge du consentement à l’acte sexuel à dix-huit ans,
3. La criminalisation des agressions sexuelles et de l’inceste,
4. la dépénalisation de l’interruption volontaire de grossesse (IVG) en vue de protéger le droit constitutionnel de la femme de décider de sa maternité et de bénéficier d’un avortement médicalisé conformément au protocole de Maputo.
5. l’abrogation de toutes les dispositions accordant le bénéfice de circonstances atténuantes à la suite de meurtre de la femme par son conjoint,
6. la dépénalisation du délit d’abandon du domicile conjugal par la femme.
Avec ces réformes progressistes le Sénégal va assurer un avenir meilleur à ses femmes et filles en leur procurant un environnement social sans violence, ni discrimination.

Moustapha DIAKHATE

Dakar, le 8 mars 2014







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image