Plan de plaidoyer sur les observations finales prioritaires : La liberté des enfants au cœur des attentes


Rédigé par leral.net le Mardi 4 Juillet 2017 à 11:38 | | 0 commentaire(s)|

Plan de plaidoyer sur les observations finales prioritaires : La liberté des enfants au cœur des attentes

La liberté des enfants reste au cœur des préoccupations de beaucoup d’ONG nationales et internationales. Pour y arriver, beaucoup de stratégies sont généralement élaborées. C’est dans cet ordre d’idées qu’est ouvert, pour trois jours à Dakar, un atelier d’élaboration d’un plan de plaidoyer sur les observations finales prioritaires.

Ce, à compter du samedi 1er juillet. Cette séance de renforcement de capacité à destination d’enfants issus de 13 régions du Sénégal, est un moment d’échanges et de partage.

Axé sur le thème « Ensemble pour une prise en compte de droits de l’enfant », cette rencontre initiée par la coalition nationale des associations et ONG en faveur de l’enfant (CONAFE), vise à en croire le secrétaire exécutive Mme Justine Laison, à sensibiliser les autorités sur les conditions difficiles que vivent généralement, les enfants. Alliant à l’exploitation, la mendicité, les violences sexuelles, l’excision, le travail forcé.

Cette rencontre se fixe, également, pour but d’attirer l’attention des décideurs sur la mise en place d’une justice pénale adaptée. Les acteurs comptent préparer une feuille de route pour chaque région pour des activités de suivi. Il s’agira de faire en sorte que les participants puissent avoir une compréhension commune de la définition, de la méthodologie et des enjeux du plaidoyer.

Mme Justine Laison estime qu’avec ce plan de plaidoyer, on peut espérer une piste de solution pour mettre un terme à tous ces maux qui hantent la tranquillité de cette couche non négligeable de la société. Cette réunion vise notamment l’adoption d’un code de l’enfant afin de donner à ces derniers l’occasion de mieux s’épanouir.

Pour Justine Laison, il s’agit de la mise en œuvre de conventions ratifiées par le Sénégal à l’image de la charte africaine pour le bien-être de l’enfant.

Directinfo