leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Plenière Cese: Plaidoyer pour l’augmentation du budget alloué à la Culture

Le ministre de la Culture et de la Communication, Mbagnick Ndiaye et des membres du département qu’il dirige étaient hier les hôtes des conseillers économiques sociaux et environnementaux. Ces derniers souhaitent voir l’enveloppe allouée au secteur de la Culture revue à la hausse.


Rédigé par leral.net le Mercredi 19 Avril 2017 à 14:45 | | 0 commentaire(s)|

Plenière Cese: Plaidoyer pour l’augmentation du budget alloué à la Culture
Les séances plénières de la première session ordinaire 2017 du Conseil économique social et environnemental (Cese) se sont ouvertes hier. Le ministre de la Culture et de la Communication Mbagnick Ndiaye a fait face aux conseillers lors de cette première journée. La commission artisanat, culture, tourisme et sport partageait ainsi avec leur hôte du jour et son cabinet, les ‘’mesures et orientations innovantes pour la gestion et la valorisation des infrastructures et des industries culturelles au Sénégal’’.

Dans cette perspective, la commission a émis l’idée de l’augmentation du budget alloué à la Culture. Elle est d’avis qu’on doit allouer au secteur 1% du budget national. Leurs collègues conseillers qui ne sont pas de la commission, sont d’accord avec eux, eu égard à leurs réactions.

Dans ce sens, l’ancien maire de Dakar, Mamadou Diop est d’avis qu’il ne faut pas seulement plus d’argent. ‘’Il faut un renforcement des moyens techniques aussi et financiers par le gouvernement. Depuis 2008, une augmentation du budget alloué au ministère de la Culture est notée. Mais il faut en faire davantage’’.

Son collègue Emile Wardini va plus loin : ‘’Il faut un plaidoyer fort pour l’augmentation du budget de ce ministère. Car pour atteindre les objectifs assignés, il faut des moyens et des ressources humaines de qualité.’’ Ces dernières manquent, selon Mamadou Diop, qui vient de terminer la rédaction d’un livre sur la gouvernance culturelle. Suivant son analyse, ‘’il y a un problème de formation des cadres’’. ‘Il faut asseoir un personnel de qualité’’, ajoute-t-il.

Parmi les recommandations des conseillers, figure la construction de salles de cinéma. ‘’Quand on était jeune, les salles de cinéma fleurissaient partout. Il faut que le ministère fasse montre d’initiatives dans le cadre de la construction de salles de cinéma’’, selon Mademba Sock. Il faut intégrer, dans ce projet, la décentralisation de l’accès au cinéma tel que demandé par des conseillers. Ces derniers voudraient voir les initiatives qui seront prises, être étendes à toutes les régions du Sénégal voire tous les villages du pays.

En outre, la commission dirigée par Mbagnick Diop propose à l’équipe de M. Ndiaye, une réforme du Fonds de promotion de l’industrie cinématographique et audiovisuelle (Fopica). Laquelle vise à renforcer son autonomie.

Les conseillers souhaitent aussi voir être mis sur pied le Centre national de production cinématographique et audiovisuelle ainsi que la Cité du cinéma qui sera à Diamniadio. Ils ont été rassurés par le ministre sur ce point. En effet, quand le Président recevait le réalisateur Alain Gomis au lendemain de son sacre à la Berlinale, il a annoncé la création d’un centre national technique en partenariat avec le Fonsis et le privé sénégalais. Aujourd’hui, après tournage, les réalisateurs sont obligés d’aller au Maroc, en Afrique du Sud, en Europe, en somme à l’étranger, pour terminer leurs films. Ils y dépensent 70% de leur budget.

C’est pour ne plus perdre cette ‘’manne financière’’ que l’Etat a décidé de créer cette infrastructure à Diamniadio.

‘’Valoriser les industries du livre’’

Les problèmes des éditeurs ont été aussi évoqués. Les conseillers pensent qu’il faut ‘’valoriser le développement des industries dans le domaine du livre’’. Dans ce sens, ils proposent que des parts conséquentes soient attribuées aux éditeurs locaux pour la confection des manuels scolaires. Seulement, comme l’a rappelé Mbagnick Ndiaye, cela est du ressort du ministère de l’Education. Il n’a pas oublié de faire savoir aux éditeurs que déjà 15% des parts de ce marché, leur sont obligatoirement attribuées suite à une décision du président de la République.

Sur un autre chapitre, la commission artisanat, tourisme, culture et sport a suggéré au ministre de la Culture, la reprise des semaines culturelles à l’étranger. Elles pourraient se tenir à la veille des visites d’Etat du Président. Il faudrait également des salles d’exposition dans toutes les représentations diplomatiques.

Au terme des débats, tous les conseillers présents ont voté pour l’adoption du rapport de la commission artisanat, culture, tourisme et sports.

Enquête










Hebergeur d'image