leral.net | S'informer en temps réel

Pléthore de listes aux législatives : C’est pour promouvoir la démocratie, selon le Président Macky Sall

Il n’y a pas de quoi fouetter un chat. C’est ce que semble dire le chef de l’Etat à propos du débat sur les 47 listes en compétition pour les élections législatives. Selon lui, c’est normal dans une démocratie.


Rédigé par leral.net le Mardi 27 Juin 2017 à 16:46 | | 0 commentaire(s)|

La pléthore de listes pour les législatives du 30 juillet prochain, 47 au total, ne semble pas offusquer le chef de l’Etat. Contrairement à de nombreux hommes politiques qui dénoncent cette prolifération de listes, le président affirme que c’est normal pour un pays démocratique. Mieux, il soutient que c’est pour élargir la démocratie. « C’est pour promouvoir la démocratie que nous facilitons les nombreuses listes », explique le Président Macky Sall.

Mais quoi qu’il en soit, les dés sont jetés, la Direction générale des Elections a déjà validé ces 47 listes. Aussi, Macky Sall, qui s’expliquait après la fête de la korité à la grande mosquée de Dakar, lance un appel à la classe politique pour qu’elle se mobilise afin que ces élections se déroulent sans anicroche.

« Avec 47 listes, il faut faudrait que nous discutions pour faire en sorte que chaque citoyen qui veut accomplir son devoir citoyen, le fasse le plus normalement au monde, sans aucun problème », dit-il. Puis il ajoute : « c’est le ministère de l’Intérieur qui organise les élections, mais en ce qui me concerne, j’ai donné des instructions et l’espère que la Cena et les acteurs politiques pourront trouver des convergences qui pourront permettre, suite à la prolifération des listes, de trouver un modus opérandi qui devra permettre aux citoyens d’exercer leur devoir sans entrave, je l’espère ».

« Je pense que tous doivent s’entendre sur cela. Il faut que la commission électorale nationale autonome (Cena) discute avec toute la classe politique majorité, opposition et non-alignés pour que le 30 juillet, notre démocratie se renforce et se consolide.

Je veux qu’après le vote, les citoyens retournent à leurs activités parce que c’est ainsi que les choses doivent se passer. Donc le vote ne doit plus poser de problème », déclare encore le chef de l’état, ajoutant que le Sénégal, un pays qui depuis 1860, organise des élections, doit avoir l’habitude de l’organisation.

Le Président Macky Sall soutient par ailleurs, que si tous les protagonistes ne sont mus que par la paix et s‘ils ne cherchent pas autre chose, le vote devrait se dérouler normalement.

Mais en tout état de cause, le chef de l’Etat et chef de l’Apr assure que le gouvernement ne fera rien qui mettrait en cause la sincérité et la transparence du scrutin. Au contraire, dit-il, "nous ferons tout pour que ces élection soient les plus transparentes que possible".

« Nous avons amené des cartes d’électeurs biométriques pour renforcer la transparence du scrutin. Parce qu’avec ces cartes, personne ne peut voter deux fois », conclut le chef de l’Etat.

walfquotidien








Hebergeur d'image