Leral.net | S'informer en temps réel



Plus on devient intelligent et indépendant, plus il devient difficile de trouver l'amour. Et voici pourquoi

le 3 Novembre 2015 à 11:56 | Lu 747 fois

Avez-vous remarqué que l’amour était beaucoup plus simple lorsque nous étions un peu plus jeunes ?


Plus on devient intelligent et indépendant, plus il devient difficile de trouver l'amour. Et voici pourquoi

 

 

Plus on prend de l’âge, plus notre manière d’envisager nos relations amoureuses se complique. Il semble que l’on ait plus de choses à prendre en considération, des rapports plus complexes… Mais surtout, tomber amoureux devient plus dur. Et se détacher du passé, encore plus.

 

Quand on y réfléchit, c’est quand même fou : pourquoi n’est-ce pas l’inverse ? Après tout, en gagnant en maturité et en expérience, cela devrait au contraire devenir plus facile pour nous d’y voir plus clair dans nos relations amoureuses. Ce ne serait que l’ordre logique des choses : plus on a d’expérience dans une chose, plus on arrive à faire cette chose avec facilité. On fait des erreurs, on apprend et on progresse.

 

@ Théo Gosselin


Cela est vrai pour le vélo, la musique, les mathématiques, le travail… Mais pas pour l’amour.

 

Et la raison en est plutôt simple, finalement : l’amour est aussi, en partie, une décision. L’amour n’est pas une chose magique en soi : c’est nous, et nous seuls, qui le rendons magique. C’est parce que nous devenons nous-mêmes plus complexes, que nos relations deviennent de plus en plus compliquées.

 

Et plus matures et intelligents nous devenons, plus la magie initiale disparaît. Derrière ce constat un peu dramatique, se cache une vérité profonde : les choses restent magiques, tant qu’on ne les comprend pas. C’est notre ignorance qui fait le caractère magique et surnaturel des choses. Une fois que l’on connaît le tour de l’illusionniste, on ne s’émerveille plus de la disparition du foulard.

Et c’est exactement cela qui peut produire pour nous, avec l’amour. Plus on comprend l’amour, plus on comprend le rôle que nous avons à jouer, plus il nous est difficile de trouver une relation qui nous satisfasse.  

 

 

Et pour autant, il y a des gens très intelligents qui n’ont aucun mal à trouver l’amour. Le problème doit donc être un peu plus complexe que cela — et il l’est.

 

Pour tomber amoureux, encore faut-il avoir besoin de tomber amoureux. Il faut vouloir un partenaire pour partager les aventures de la vie, vouloir troquer la solitude contre la vie à deux. Et il faut aussi, dans une certaine mesure, être capable de faire les concessions nécessaires à une vie à deux.

 

Voilà pourquoi, plus on devient indépendant et intelligent, plus il devient difficile de rencontrer l’amour.

 

L’indépendance, plus encore que l’intelligence, détruit nos relations.

 

Essayons d’y voir plus clair : pourquoi certaines personnes se séparent-elles, pourquoi certains couples vont mal, alors que tout semble aller pour le mieux et qu’il n’y a en apparence aucun problème ?

 

C’est, probablement, parce qu’au moins une de ces personnes a besoin d’indépendance. C’est ce qui arrive quand quelqu’un ne veut pas passer absolument tous les jours de sa vie en compagnie d’une autre personne.

 

Même si deux personnes s’aiment éperdument, il se peut qu’elles aient besoin de passer du temps seul, pour respirer un peu.

 

Lorsque deux personnes établissent une relation, elles sont contraintes d’abandonner un peu de leur indépendance pour laisser place à une relation d’amour et de tendresse. C’est une chose magnifique. Et pourtant, plus vous ressentez un féroce besoin d’indépendance, plus il est probable que vous vous sentiez suffoqué, emprisonné, par l’amour.

 

Très souvent, on voit des gens se sentir suffoqués par leur couple, lorsque leur partenaire se fait une idée différente d’eux vis-à-vis du niveau d’indépendance « accepté » au sein même de la relation.

 

Lorsqu’une personne est sensiblement plus indépendante que l’autre sentimentalement et émotionnellement parlant, la relation ne peut que se détériorer au fil du temps. La personne la moins indépendante essaiera de s’agripper désespérément à l’autre au point de l’empêcher de respirer, tandis que la personne la plus indépendante fera tout ce qui sera en son pouvoir pour se dégager de cette emprise, et obtenir de l’espace pour souffler un peu.

 

En clair : une personne se sentira blessée, tandis que l’autre se sentira oppressée.

 

La grande difficulté est de trouver une personne qui soit tout aussi indépendante, ou qui ait tout autant besoin de la proximité d’une autre personne, que vous. Et encore, malheureusement, cela ne garantit rien du tout : notre besoin d’affection et d’indépendance peut varier au fil du temps, et il n’existe aucun moyen de prévoir ce dont vous aurez besoin dans le futur.

 

Avoir des besoins similaires de ce point de vue là rend les choses beaucoup plus faciles, et fait énormément pour la stabilité d’une relation. Pour autant, cela ne représente qu’une partie du problème…


 

Même en ayant les mêmes besoins au niveau de l’indépendance, cela ne sera pas suffisant. Votre intelligence risque de compliquer et de compromettre les choses.

 

C’est drôle, quand on y pense. On apprend à faire des calculs, des mathématiques. On apprend les sciences, la littérature. On nous a appris à faire plein de choses… Mais on ne nous a jamais appris à aimer.

 

Il n’y a pas de classes, pas de livres ni d’encyclopédie qui nous apprenne à aimer correctement. Personne ne nous explique rien. Nous devons nous lancer dans l’amour à l’aveuglette.

 

Et nous sommes assez bêtes pour penser que, parce que l’amour est une chose naturelle et instinctive, nous n’avons pas besoin d’apprendre comment aimer correctement.

 

Courir aussi est une chose naturelle, parler est une chose naturelle, penser est une chose naturelle. Pourtant, certains courent plus vite que d’autres, certains savent mieux parler que d’autres, certains réfléchissent mieux que d’autres.

 

Oui, l’amour est instinctif, être capable d’aimer est une capacité inscrite au plus profond de nous… Pourtant, il y a très clairement de meilleures manières d’aimer que d’autres. Et nous avons beaucoup de choses à apprendre, à ce niveau-là.

 



Mais pour une raison qui échappe à notre entendement, il n’y a pas de cursus scolaire ou d’enseignement dédié à l’amour. Aimer est très certainement une des choses les plus importantes dans la vie d’un être humain, et pourtant nous n’apprenons pas aux enfants à le faire correctement.

 

Alors, que se passe-t-il quand une personne intelligente se retrouve confrontée à l’amour ? Elle le questionne. Elle cherche à mieux le comprendre, l’explorer, l’éprouver par tous les moyens.

 

De la même manière que l’on peut se retrouver bloqué face à un problème de mathématique, être confronté à l’angoisse de la page blanche, ou que l’on s’arrache les cheveux pour essayer de comprendre l’incompréhensible… Si nous nous condamnons à essayer de comprendre l’amour, il est fort probable que cela finisse par nous rendre fous.

 

Parce que l’amour est centré sur nous-mêmes et sur nos émotions, il s’agit d’une des choses les plus difficiles à comprendre, et ce n’est pas facile pour une personne intelligente de le trouver et de le garder. Plus vous essayez de réfléchir à l’amour, plus vous vous torturerez vous-mêmes et plus vous serez perplexe en essayant de comprendre la façon dont notre société se représente l’amour.

 

La dure vérité, c’est qu’il ne peut pas exister de théorie sur l’amour, ni de système permettant de le comprendre. L’amour n’est pas une chose magique en soi, et rien ne peut le définir. C’est nous qui le rendons magique, c’est nous qui le définissons. Et cela ne finira jamais de nous rendre perplexes.

demotivateur



Plus de Télé
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 23:54 Selfie version singe, appréciez!!