leral.net | S'informer en temps réel

Plusieurs jours sans eau : Le supplice des habitants de Dakar-Plateau

Le calvaire des Dakarois qui souffrent de coupure de courant est moindre par rapport à celui que vivent les habitants de Dakar Plateau. Ces Dakarois qui sont restés plusieurs jours sans eau vivent des situations difficiles.


Rédigé par leral.net le Mardi 21 Octobre 2014 à 20:03 | | 0 commentaire(s)|

Plusieurs jours sans eau : Le supplice des habitants de Dakar-Plateau
Certains quartiers de Dakar continuent de souffrir du manque d’eau. Au moment où tout Dakar renoue avec les coupures intempestives de courant, Dakar Plateau vit un supplice, car leur situation est bien particulière et plus douloureuse. Ceux qui s’y réveillent n’ont, en effet, pas vu une seule goutte d’eau provenant de leurs robinets depuis presque un mois.

Habitant Dakar Plateau, le long de l’Avenue Emile Badiane, Mme Aïssatou Mbaye qui n’en peut plus de cette situation informe : «Ça fait presque un mois qu’on n’a pas une seule goutte d’eau. C’est une situation intenable ». A en croire Mme Mbaye, la Sénégalaise des eaux (Sde) a été interpellée, mais jusqu’à présent elle n’a pas résolu leur problème. «Tous les jours, je fais des efforts, je n’arrête pas de téléphoner, les agents de la Sde me promettent un retour à la normale aujourd’hui, demain, après-demain, mais rien. Jusqu’à présent nos robinets ne se sont pas remis à couler», déplore la dame qui indique que «c’est presque tout le plateau qui vit cette situation de manque».

A l’en croire, ce problème de coupure d’eau s’étend jusque dans certaines parties de Niayes Thioker et de Sandaga. Avec la canicule que connaît notre pays, madame Mbaye juge cette situation intenable d’autant plus qu’ils payent cher leurs factures d' eau. Elle informe que pour sa famille, rien que pour couvrir les besoins fondamentaux en eau, elle dépense 3000 francs Cfa par jour. «Les 1000 francs Cfa constituent la dépense en eau minérale pour étancher notre soif et les 2000 francs Cfa pour acheter de l’eau afin d’effectuer les tâches ménagères et faire notre toilette », fait-elle savoir.

La Sde s’étonne

Toutefois, malgré cette privation, Mme Mbaye et ses voisins continuent de payer leur facture d’eau à la Sde sinon c’est le compteur qui sera coupé. «Si on ne paye pas nos factures, les agents de la Sde viennent couper. Ils ne cherchent même pas à connaître la situation ni à la comprendre», précise-t-elle.

Interpellé sur le problème que rencontrent certains habitants du Plateau, le responsable de la communication de la Sénégalaise des eaux (Sde), Ndiaya Diop, joint par téléphone, a tenté d’éclaircir cette situation. D’emblée, il a soutenu que «la coupure n’a pas duré un mois» et n’a pas touché tout le Plateau. «Le nom de Niaye Thioker est sorti dans nos réunions, mais pas celui de Sandaga» déclare M. Diop avant d’ajouter : «Pour le quartier de Niaye Thioker, des améliorations ont été apportées dans la fourniture en eau. C’est certainement quelques maisons ou un quartier qui n’a pas encore senti l’impact, mais ça ne doit pas poser de problème».

Revenant sur Sandaga, il estime que ce quartier ne reste pas 24 heures sans eau. «Quand c’est sévère, c’est un manque d’eau dans la journée, mais ils ne peuvent pas dire qu’ils n’ont pas d’eau depuis un mois, ça c’est impossible» fait-il savoir. Toutefois, M. Diop d’indiquer que la Sde est en train d’investiguer pour voir les causes de ces difficultés qui, pour lui, peuvent être une «baisse de pression».

Le Populaire






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image