leral.net | S'informer en temps réel

Polémique autour de la réduction du mandat présidentiel: Macky Sall se fâche

En annonçant le 31 décembre dernier, lors du traditionnel discours de fin d’année, sa volonté de saisir le Conseil constitutionnel pour la réduction du mandat présidentiel, Macky Sall pensait mettre fin à la polémique soulevée par la question. Hélas, le chef de l’Etat s’est rendu compte que le débat autour de la date de la prochaine Présidentielle alimente les débats dans l’espace politique. Alors qu’il était à Louga pour les besoins de la 52e édition de la ziara Thierno Mountaga Daha Tall, le président de la République appelle la classe politique à « mettre fin à la spéculation ».


Rédigé par leral.net le Lundi 11 Janvier 2016 à 10:29 | | 14 commentaire(s)|

L’édition 2016 de la ziara Thierno Mountaga Daha Tall a vécu. L’événement de cette année aura été marqué par la visite du chef de l’Etat, Macky Sall, auprès du khalife de la famille omarienne, Thierno Bachir Tall. Accompagné d’une forte délégation composée entre autres de la présidente du Conseil économique social et environnemental (Cese), Aminata Tall, de plusieurs membres du cabinet présidentiel et du gouvernement, Macky Sall qui venait de Darou Mouhty où il présentait ses condoléances suite au rappel à Dieu de Serigne Cheikh Khady Mbacké, a été accueilli, à Louga, par une grande foule sous la direction du maire de la ville, Moustapha Diop, par ailleurs ministre en charge de la Microfinance et de l’Economie solidaire.

Devant le saint homme, le chef de l’Etat n’a pas caché sa joie. « Je n’avais pas programmé de participer à cet événement mais Dieu a voulu que je sois là », s’est réjoui Macky Sall qui a sollicité des prières « pour un Sénégal de paix et de stabilité ». Le président de la République est également revenu sur la polémique née de sa volonté de saisir le Conseil constitutionnel pour la réduction du mandat présidentiel. Macky Sall qui estime que ce débat n’a pas sa raison d’être appelle la classe politique à « mettre fin à la spéculation ». « Depuis quelques on assiste à une polémique sur ce que le Président va ou ne va pas faire. Ce débat est inutile. Ces réformes [constitutionnelles], j’ai les ai annoncées sans contrainte, pour renforcer la démocratie… Attendons l’avis du Conseil constitutionnel et ce qu’en fera le Président. N’anticipons pas les choses. Ce genre de débats n’apportera rien au Sénégal », a martelé le chef de l’Etat devant Thierno Bachir Tall. Et Macky Sall de sermonner l’opposition. « J’ai été élu par le peuple sénégalais. Je n’ai pas volé mon mandat. C’est Dieu qui m’a mis là où je suis actuellement et il faut l’accepter », dit-il.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image