leral.net | S'informer en temps réel

"Politiquement, Cheikh Béthio est en train d'être puni", selon Me Ciré Clédor Ly

Rédigé le Vendredi 23 Novembre 2012 à 08:18 | | 6 commentaire(s)


"Politiquement, Cheikh Béthio est en train d'être puni", selon Me Ciré Clédor Ly
Le coordonnateur du collectif des avocats pour la défense de Cheikh Béthio Thioune, Me Ciré Clédor Ly, n'est pas allé à quatre chemins pour dire ce qu'il pense de cette liberté provisoire refusée à leur client. A l'en croire, le guide des Thintacounesest en train de subir une injustice. "Toutes les conditions légales et les conditions de fait, je ne viole pas le secret de l'information, mais si on mettait sur la place publique ce que les enquêtes ont révélé, ce serait un déferlement. Son innocence a été prouvée depuis le début", a soutenu Me Ly.



1.Posté par fox le 23/11/2012 08:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le moment de se venger viendra en 2017

2.Posté par ayalla le 23/11/2012 08:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tu ment pouquoi otiquement q'est ce l'allez le punir politiquement qu'est ce qui'il représente ?si vous étes en cour d'argument allez au diable !!!!s'il avez aussi froidement assasiner ton fils ou ton frére tu n'aller pas dit ça

3.Posté par ayalla le 23/11/2012 08:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tu ment pouquoi otiquement q'est ce l'allez le punir politiquement qu'est ce qui'il représente ?si vous étes en cour d'argument allez au diable !!!!s'il avez aussi froidement assasiner ton fils ou ton frére tu n'aller pas dit ça

4.Posté par que du bleuf! le 23/11/2012 09:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Dans ce pays, soit les gens sont amnésiques ou alors ils sont hypocrites.
De quoi s'agissait-il au début de cette affaire dite de Madinatou Salam?
-Une bataille rangée entre non pas un mais deux groupes (tiens, tiens on l'oublie souvent ça!) vers les coups de 19h, deux morts et des blessés. Des informations relayées par la presse vers minuit.
-Le lendemain quatre cents (400) éléments du GIGN, armés jusqu'aux dents, encagoulés qui débarquent chez le Guide des Thiantacones, sans mandat ni aucun support juridique légal pour lui demander de les suivre pour aller répondre au procureur. Je précise au passage que pour un citoyen ordinaire, une convocation devait être servie au préalable. Mais il y avait un objectif bien précis et j'y reviendrai plus loin.
-Le Guide qui accepte de les suivre en prenant sa propre voiture conduite par son fils.
-Un cortège digne d'un film américain qui s'ébranle direction le tribunal de Thiès pour être entendu par le procureur.
-Avant même que le cortège n'ait atteint sa destination, un procureur qui charge un présumé coupable ou présumé innocent si vous préférez.
Que dit-il en substance?
-Des talibés venus faire leur ziar (visite) à leur marabout pour lui réaffirmer leur allégeance se sont vus opposer une fin de non recevoir de la part du Guide. Pire encore, ce dernier intima l'ordre à d'autres talibés d'aller les chasser de gré ou de force.
-Une bataille qui éclate et qui fut fatale à deux d'entre les visiteurs.
-Les corps qui sont acheminés nuitamment à quelques centaines de mètres de la demeure du Guide puis enterrés dans une fosse commune. Des corps transportés avec deux véhicules Du CHEIKH qui a lui-même pris place dans l'un d'eux pour assister à l'enterrement dont l'ordre vient de lui-même (tout ceci ce n'est pas moi qui le dit mais le procureur).
Et ce dernier de poursuivre en affirmant que « toutes les thèses mènent à l'implication personnelle de CHEIKH BETHIO THIOUNE ».
Et de conclure par un discours dont le but ne semblait être que toucher à la sensibilité du peuple sénégalais afin de nourrir en lui un sentiment de haine envers celui qui n'est jusque-là qu'un présumé coupable.
La presse fit le reste du travail de sape en s'adonnant à une campagne de diabolisation sans précédent.
Des articles pèle mêle à une vitesse incroyable. Certains n'étaient même pas signés.
-Pendant ce temps, le guide faisait face aux enquêteurs.
Voici ce qu'Il leur dit:
"C’est mal me connaître que de m’accuser de meurtre, moi un PRODUIT DE SERIGNE SALIOU. Tout le monde sait que j’ai eu à ester en justice contre Bara Sow pour son comportement inadéquat avec les principes religieux auxquels j’ai été formaté par SERIGNE SALIOU. Même condamné à une peine de prison, il a continué à défier mon autorité après avoir été élargi. Mais je ne lui en ai jamais tenu rigueur. Je m’en suis limité à ce refus de ne pas accorder d’audience et me suis retiré dans mes appartements où des visiteurs m’attendaient. Par la suite, des échanges de propos à haute voix me parvenaient, le tout dans un grand vacarme. Quand j’ai cherché à m’enquérir des faits, on m’a dit que Bara Sow et des amis ont refusé de quitter les lieux et qu’ils en seraient même venus aux mains. Mais tout est ensuite rentré dans l’ordre. Je suis retourné sur mon siège croyant que l’incident était clos. J’avoue que personne ne m’a informé des blessés lors des échauffourées encore moins de morts d’hommes. Soutenir que j’ai été à la tête d’un cortège pour aller ensevelir nuitamment des corps en brousse est vraiment grotesque. C’est de la pure manipulation de l’opinion et de la calomnie. C’est ABSOLUMENT FAUX. Je veux qu’on se respecte les uns les autres dans cette affaire qui connaîtra bientôt son épilogue. Je respecte beaucoup la justice de mon pays et sa démarche qui a consisté à décider de la restriction de ma liberté d’aller et de venir. Je n’ai ni tué ni ordonné de le faire, ni enjoint à qui que ce soit d’aller enfuir ou inhumer des cadavres. Venant de moi cela est impensable. Je n’ai pas eu le temps d’interroger mes disciples. J’ai été invité à vous suivre ici avant d’en avoir le cœur net. Mais je suis convaincu qu’au terme de vos investigations, la lumière jaillira"
Et que fût la réponse du juge: mandat de dépôt.
Les chefs?
1-Complicité d'homicide
2-association de malfaiteur
3-recel et inhumation de cadavre sans autorisation
4-détention d'armes sans autorisation
Oh lala!!! Il risque gros!!!
Les assises?
La perpétuité?
Et les commentaires allèrent bon train…
Aux enquêteurs de prouver les allégations de l'accusation.
Depuis ?
Huit (8) bons mois se sont écoulés...
Quel avancement sur le plan de l'enquête?
1-complicité d'homicide:
Le Guide faisait partie des échauffourées ?
Non ! Il était dans ses appartements.
Etait-il au courant de ce qui venait de se passer ?
Non ! Personne ne lui a rien dit. Juste qu’il y a eu bagarre et quelques blessés légers. Et que Bara et compagnies étaient rentrés.
A ce jour, aucun témoignage ne dit le contraire
On se rappelle qu'on avait tenté de manipuler l'opinion en lui faisant croire que, de chez lui, Le Guide ne pouvait pas ne pas entendre les coups de feu.
Le jour de la reconstitution des faits, grande fut la surprise du procureur:
-quatre coups de feu tirés.
-Et le procureur qui appelle ses éléments pour leur dire "mais qu'attendez vous pour tirer?"
-Et ceux-là de répondre "mais on a tiré deux fois"
Mais comme une bonne partie de son argumentaire reposait sur ce point, il voulait coûte que coûte démontrer ce qu’il avait dit lors de sa fameuse conférence de presse.
Il leur demanda de tirer encore.
Quelques minutes après rebelote :
-Vous avez tirez, demanda Ndoye à ses hommes
-Oui nous avons tiré deux coups encore.
Le procureur hilare, visiblement déçu de voir son argumentaire fondre comme beurre au Soleil, comme le mensonge fond devant la vérité, de s'exclamer "mais ce n'est pas possible!!!"
Inutile d'attendre une conférence de presse cette fois-ci. Elle n'aura jamais lieu! La honte est passée par là.

2-Association de malfaiteurs.
Voilà ce que disent les textes en vigueur au Sénégal:
Les articles 238 et 239, du Code pénal prévoient que : «Toute association formée, quelle que soit sa durée ou le nombre de ses membres, toute entente établie dans le but de préparer ou de commettre un ou plusieurs crimes contre les personnes ou les propriétés, constituent un crime contre la paix publique et sera punie de la peine des travaux forcés à temps de 10 à 20 ans.

"Association formée"
Ainsi donc, les Thiantacones et leur Guide constitueraient une association formelle.
Tiens, tiens c'est nouveau ça!!!
Et les circonstances de la bagarre qu'en fait-on?
Quid des éléments du groupe opposé?
Un témoignage dans une télévision de la place faisait état d'une femme membre de ce groupe qui possédait un couteau au moment des faits.
Interrogée à cet effet par les éléments de la gendarmerie, toujours selon ce témoignage, la bonne dame (enceinte de surcroit) n'eut de réponse qu'un léger "j'ai l'habitude de me promener avec un couteau" Eh waaaaaaay!
En avez entendu parler par la suite ?
Non!
Je me demande quel est l'objectif des enquêteurs ?
Essayer de prouver coute que coute que le Guide est impliqué ou bien essayer de savoir ce qu'il s'est réellement passé afin de sanctionner les coupables?
Pas besoin de chercher de midi à quatorze heures pour avoir la réponse. Les actes posés parlent d'eux même.
Et pour preuve, le dirigeant du groupe dit des visiteurs a fait l’objet de plusieurs plaintes du Guide dont une pour agression verbale sur une de ses épouses et une autre pour violation de domicile.
Des disciples du Guide victimes des agissements de ce même individu et de ses sbires avaient porté plainte.
Le meneur fut condamné à une peine d’emprisonnement de deux ans.
Interdiction de se rapprocher de toute demeure du Guide lui fut faite.
A peine un an de prison qu’il se voit gracié par, tenez vous bien, l’actuel locataire du palais (concédons lui l’expression bien qu’il n’y ait encore passé aucune nuit).
C’était le 03 avril, soit vingt (20) jours avant les faits.
Etrange tout ça…
Quel enquêteur digne de ce nom, animé de bonne foi, ignorerait royalement ces faits en pareil cas ?
Aucun !
Mieux encore, le Guide avait averti le peuple sénégalais lors d’une émission d’une chaine de télé de la place. Il s’était exprimé sur le même sujet lors d’un Thiant.
Je vous laisse vous-même écouter les liens suivants :
http://www.youtube.com/watch?v=GdOuMtHIjGE (à partir de la 14ème minute)
http://www.youtube.com/watch?v=0dohTBUWtpE&feature=relmfu (au début)
http://www.youtube.com/watch?v=Llhhs6HfPrY (toute la vidéo).
Vous ne rêvez pas hein : la dernière date bien de 2008.
Le juge est bel et bien au courant de ces vidéos.
Mais comme ça n’arrange pas les conspirateurs qui sont ses supérieurs…

3-Recel et inhumation de cadavres sans autorisation :
Notez bien qu'ils ne parlent pas de "complicité" de recel et inhumation de cadavres sans autorisation.
Cela veut dire que le Guide a pris les corps et les a inhumé sans autorisation. Eh waay!
Même le plus limité des nuls ne se tremperait pas autant !
Pendant qu'ils y sont, ils auraient dû affirmer aussi que le Guide a participé à la bagarre. Au moins il y aurait eu une certaine logique jusqu'au-boutiste. Hahahaha!
Franchement le ridicule ne tue pas!


4-Détention d'armes sans autorisation:
Alors là, c'est "LA" Sommet (comprenez par là "le sommet des sommets").
Avant même de vérifier, on l'accusa de détenir des armes illégalement.
Quelques jours après, Le Guide leur fournit ses autorisations. Mais ça, ils ne le diront jamais à la presse.

Leur château de carte n'a pas tardé à s'écrouler.
Aujourd'hui, il faut vraiment être de mauvaise foi ou alors nourrir une haine viscérale envers le Guide pour continuer à penser qu'Il est mêlé de près ou de loin à cet ignoble double meurtre.
Pensez-vous que cet Etat qui s'est empressé d'accuser le Guide, avant même de l'avoir entendu, avant même que l'enquête n'ait été entamée, attendrait huit (8) mois pour le juger et le condamner?
Si le sang trouvé sur l'une des voitures du Guide était le sang des victimes, pensez-vous un seul instant que l'Etat aurait attendu tout ce temps pour le dire aux sénégalais?
Si lors de la reconstitution des faits il s'était avéré que de ses appartements le Guide pouvait entendre les tirs, pensez-vous que le procureur n'aurait pas crié victoire, lui qui avait pris un malin plaisir à tenter de peindre le Guide comme un homme sans scrupule?
Aujourd'hui, l'accusation est dans une impasse totale. Elle cherche une porte de sortie. Elle cherche à retarder l'échéance.
Comment?
Par la diversion !
Le Guide est à Thiès depuis six mois, reçoit un monde fou chaque jeudi.
-Les personnalités politiques comme religieuses défilent.
-On disait que les autorités de Touba n'avaient manifesté aucun soutien, le porte-parole du Khalife lui rendit visite.
-On disait que même son Marabout l'avait abandonné, il se déplaça personnellement.
-La communion du Guide avec ses disciples chaque jeudi était un affront à ceux-là qui croyaient qu'en l'emmenant à la prison ils l'atteindraient ou, à défaut, atteindraient la foi de ses disciples.
Ils rêvaient de se délecter de la misère certaine du Guide, ce sont eux qui se morfondent de tristesse en constatant des jeunes de tous âges (adulte, enfant, bébé, vieux) de tous rangs sociaux (enseignants, policiers, ex ministres, marabout, cadre de banque, cadre tout court, menuisiers commerçant…) vêtus de leurs plus beaux atours venir faire leur ziar (visite) dans la joie, la gaieté, emmenant sur eux qui des billets fraichement sortis de banque qui des boubous bazins de marque getzner qualité magnum, qui des parfum bref des Hadiyas (présents) de toutes sortes.
Ils croyaient que le Guide n’aurait plus aucun disciple, les pensionnaires de la MAC de Thiès lui font allégeance par dizaine jusqu’à atteindre plus de trois cents pactes d’allégeance.
Aigris de voir que dans une prison on en arrive à ressentir de la joie, à chanter, danser, manger de la viande en abondance (méchoui et autres) bref rendre grâce, les conspirateurs se devaient de réagir.
Que faire?
Il faut durcir les conditions de visite, provoquer les disciples pour les faire sortir de leurs gonds et en profiter pour restreindre les visites, voire les supprimer.
Ainsi, chaque jeudi et son lot de provocations...en vain.
Ils ne veulent plus que nous nous réfugions sous les arbres pour éviter le soleil sous prétexte que cela crée une insécurité pour les agents ?
Pas de problème ! Nous nous mettons sous le Soleil ardent !
Voir le Guide n’a pas de prix !
Mais l’on ne peut s’empêcher de se demander comment ont-ils fait pour être aussi laxistes pendant six (6) mois en nous laissant justement palabrer sous les nims (arbre tropical) chaque jeudi si cela était vraiment une menace pour leur sécurité ?
Doit-on rappeler qu’en six mois, un seul fait divers a été relevé : la bagarre entre deux gardes pénitenciers !
C’est la presse elle-même qui avait relayé l’information
Le témoignage de l’avocat-député Me El hadji DIOUF lors de l’Emission « Diné ak Diamono » est on ne peut plus clair sur la correction, la discipline dont les Thiantacones ont fait preuve chaque jeudi.
Les gardes sont trop dociles?
Il faut les changer.
On fait venir des agents de Rebeuss.
Waouh ! Ils font peur !
-visages renfrognés (on se demande s’ils ont des dents. Ah si, pourtant : pour manger des méchouis !)
Au bout d'un jeudi, ils tombent sous le charme de ce Guide charismatique.
Ils devisent entre eux :
-Mais comment fait-il pour rester assis pendant dix (10) heures de temps non stop?
-Mais comment fait-il pour reconnaitre chaque disciple en l'appelant par son nom et son prénom?
Mais comment fait-il pour être aussi joyeux lui qui est en prison?
-Je n'ai jamais vu un homme aussi gentil, ouvert, miséricordieux que lui, s'exclama un des gardes, un jour.
Pas besoin de chercher loin : il suffit d'écouter le Guide parler!
SERIGNE SALIOU bien sûr!!!

Les plans tombent à l'eau de jeudi en jeudi.
La ferveur des disciples, elle, va crescendo.
Il faut un Plan B.
Tiens, et si on le déplaçait à Dakar en flagrante violation de toutes les règles (juridiques, morales, religieuses, de bienséance tout court)?
Le faire d'une manière à provoquer la colère des disciples, les infiltrer pour organiser ensuite des casses afin de les leur imputer pour renverser l'opinion qui, au fil des mois, s'est rendue à l'évidence que cette affaire n'est en réalité que de la calomnie et de la manipulation d'opinion.
Le plan fut exécuté avec la complicité d'une certaine presse.
D'ailleurs, qui ne se souvient pas qu'un journal de la place, connu pour ces articles mensongers, son penchant pour la diffamation et le clientélisme, après avoir titré "la septième épouse de Cheikh Béthio s'est déguisée en infirmière pour passer sept (7) heures avec son époux un jour de non visite" (ce qui s'est avéré être faux par la suite puisque la plainte du procureur a été classée sans suite) avait annonçait que « les autorités réfléchissent à un transfèrement du Guide dans un endroit plus sûr ».
C'était une façon de tester l'opinion et de les préparer à ce plan B.
Le transfèrement fût fait dans les conditions que l'on sait : à l'insu des avocats, de la famille mais, plus incroyable et ironique encore, à l'insu du juge !
Vraiment pour trouver plus professionnel dans la sale besogne qu'est la leur, rien de plus facile. Même un gamin de CI ferait mieux !
Mais comme le ridicule ne tue pas, les conspirateurs vivent encore. Et je me demande quelle bêtise de chez madame Sottise, sise à la rue babiole, angle fadaise vont-ils encore nous sortir?
Allons voyons chers amis, rendez les armes et préparez-vous mieux la prochaine fois!
Haha ha.
Depuis le début, toutes vos tentatives ont été couronnées d’ECHECS retentissants.
En venant chercher le Guide dans son fief de Madinatou Salam, où vivent près de mille (1000) disciples, en plein jour, avec près de quatre cents (400) éléments armés, encagoulés, ils s'attendaient à une résistance des disciples pour empêcher que le Guide parte.
Ainsi, sous le prétexte du "force reste à la loi" ils allaient user de leurs armes pour se défendre.
Un d'entre eux devait en profiter pour tirer sur le Guide afin de l'éliminer.
La conclusion serait simple: il y a eu résistance, les forces de l'ordre se sont défendus avec leurs armes comme le leur permet la loi, une balle perdue a hélas touché le Guide.
Le Guide ainsi vaincu, il serait facile de gérer la riposte des disciples: massacrer ceux qui manifesteraient, interdire tout rassemblement de leur part au motif que cela provoquerait un trouble à l'ordre public.
ECHEC, ECHEC, ECHEC, ECHEC!
Le Guide intima l'ordre à ses disciples de rester calmes "Anddeu lène ak daal té khamni ma ngi dem ma ngi nieuw. Bou kenn yeungou" (Garder votre calme, je pars mais sachez que je vais revenir. Que personne ne manifeste).
Le vrai plan du plan B était de dégrader la santé du Guide pour arriver à leur fin : l’éliminer sans donner l’impression de l’avoir voulu ni d’y être pour quelque chose.
-Une chambre repeinte le jour même où le Guide devait y être emmené.
Pour quoi faire ?
-Pour mettre le Guide dans de bonnes conditions bien sûr !
Mais non…
Pas besoin d’être Colombo pour savoir…
Rebeuss est ce qu’il est.
On se souvient de cet ancien PM qui, devant y être placé, avait prévenu les sénégalais : je voudrais vous informer que je suis en très bonne santé. S’il m’arrive quoi que ce soit, sachez que c’est l’Etat qui en est responsable.
Venant d’un ancien PM, c’est assez édifiant.
Allons messieurs les conspirateurs amateurs !
Déposez les armes !
Préparez-vous mieux la prochaine fois !
Mais sachez que :
Tentative, ECHEC
Nouvelle tentative, ECHEC
Tentative, ECHEC,
Nouvelle tentative, ECHEC
JUSQU'A LA DESTRUCTION TOTALE.
Vous ne réussirez pas là où Satan, votre maître, a échoué.
D’un œil plus sage, d’une plume de connaissant, je dirais que vous n’êtes que des marionnettes.
C’est la volonté divine qui s’accomplit en vous comme ce fût le cas des colons avec Serigne Touba.
Lui, Xadimou Rassoul, disait à propos de son transfèrement à Diourbel pour une résidence surveillée : ils ont décidé de m’emmener à Diourbel pour mieux me surveiller. Mais s’ils savaient ce que mon déplacement à Diourbel me réserve, ils ne m’y auraient jamais emmené. Ce qui m’attend à Diourbel m’élèvera à jamais et les rabaissera à jamais.
Sachez, donc, que seule la volonté divine s’accomplit sur la bande à Sall et que s’ils savaient ce que le passage du Serviteur de Serigne Saliou entrainera, ils se garderaient de l’y envoyer.
Gneupp (bawouma kenneu nak) dinaniou topp CHEIKH BETHIO.
Les écritures restent.
Celles-ci me serviront de preuve dans quelques temps.
Quand la lumière jaillira !
Wait and see….

5.Posté par FocusActu le 23/11/2012 10:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour à tous! Votre nouveau site d'information est désormais en ligne: focusactu.com. Bienvenue à tous!

6.Posté par sagna le 23/11/2012 12:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

BASTA!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site

Dans la même rubrique »
< >

Lundi 20 Octobre 2014 - 17:00 Ismaïla Madior Fall censure Mbow et Cie



Hebergeur d'image