leral.net | S'informer en temps réel

Port autonome de Dakar - Un groupe marocain va construire 691 logements pour les employés

Le groupe marocain Holmarcom vient de signer, via sa filiale Peacock Investments, une convention avec le port autonome de Dakar. Un marché qui porte sur la construction d’un lot de maisons au profit des salariés du port. Au total, ce programme prévoit la construction de 691 logements sociaux.


Rédigé par leral.net le Vendredi 8 Avril 2016 à 00:36 | | 0 commentaire(s)|

Port autonome de Dakar - Un groupe marocain va construire 691 logements pour les employés
Situées dans la périphérie de Dakar, ces maisons seront déclinées en deux types de villas économiques, construites sur une superficie de 150 m2/unité. «Nous sommes fiers de pouvoir accompagner la politique de la République du Sénégal en matière de développement de l’offre de l’habitat social. Nous nous réjouissons de la confiance accordée à notre groupe sur place», a déclaré Mohamed Hassan Bensalah, président du groupe Holmarcom à l'organe de presse marocain L'Economiste.
A travers la même filiale (Peacock), le holding marocain avait obtenu en 2013 un agrément avec l’Etat sénégalais pour la construction de 5.000 logements sociaux (cf. L’Economiste du 19 juillet 2013). Pour rappel, le premier projet initié par la joint-venture Peacock Investments portait sur la construction de 2.850 unités sur une réserve foncière de 72 hectares, située à la ville nouvelle Diamniadio (périphérie Est, à 30 km de Dakar). Un investissement global de 630 millions de DH. A ce jour, la filiale de Holmarcom a construit 260 villas, viabilisé 450 lots de terrain et livré 150 maisons. Les premiers programmes d’habitat menés par Peacock viennent accompagner la politique de l’habitat initiée par l’Etat sénégalais. Un programme de grande envergure baptisé «Une famille, un toit», dont la consistance est de 20.000 logements. Il s’agit généralement de maisons individuelles avec un petit jardin. En plus des chantiers de Holmarcom, Dakar accueille aussi d’autres promoteurs marocains tels que Addoha et Alliances.
«Ces projets immobiliers, fruits d’un partenariat entre nos groupes et des investisseurs sénégalais, sont un parfait exemple de la coopération Sud-Sud. Ils viennent illustrer l’excellence des relations socioéconomiques entre le Maroc et le Sénégal», avait déclaré Mohamed Hassan Bensalah, lors de la dernière visite royale à Dakar.
Signalons que les partenaires sénégalais de Peacock sont connus dans le bâtiment, il s'agit des patrons de l'ex-Sagef, Maguette Diop et, surtout, son fils Karim Diop, par ailleurs ancien candidat pour diriger la Commune de Baba Garage.






Hebergeur d'image