leral.net | S'informer en temps réel

Portrait – Mame Less Camara : Itinéraire d’un « Père-Directeur »

Le temps et la maladie peuvent avoir raison de sa corpulence mais ni l’argent ni les tours d’ivoire encore moins les biens matériels ne prendront le dessus sur son éthique. Il est de ceux que la jeune génération de journalistes appelle « un modèle ». Cela, il le doit à son choix audacieux de porter en bandoulière ces deux valeurs dans ce métier tant chantées que sont : l’Ethique et la Déontologie.


Rédigé par leral.net le Lundi 20 Mai 2013 à 22:03 | | 2 commentaire(s)|

Portrait – Mame Less Camara : Itinéraire d’un « Père-Directeur »
Né avant les indépendances dans la vieille ville de Rufisque, au quartier Keury Kao. D’un père cheminot et d’une mère au foyer. Teint noir. Homme trapu jadis fort physiquement. Mame Less Camara n’avait rien à envier à l’ancien lutteur encore détenteur du drapeau « arène sénégalaise » « Boy Bambara ». Normal, puisqu’ils sont de la même ethnie, celle des Bambara, originaire du Mali.

La seule évocation de son nom est un quitus qui force le respect et peut ouvrir bien des portes. Respectueux et respecté par tous, Mame Less Camara est un homme de foi et de conviction. Comme bon nombres de jeunes journalistes au Sénégal, il a fait ses débuts à la radiodiffusion Télévision du Sénégal (RTS).

Après des études en philosophie à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar où il obtient une maitrise, Mame Less entame une carrière en journalisme. Il fut admis au centre d’études des sciences et techniques de l’information (CESTI) dans les années quatre-vingt. Il est de la sixième promotion.

Mame Less est de cette génération d’étudiants « cestien » ayant perfectionné leur formation au Canada avant de revenir exercer à l’ancien « ORTS ». Affecté à St Louis du Sénégal, il y fréquentait des hommes de radio à l’image d’Alioune Badara Diagne dit « Golbert »

Dans la capitale du Nord, le jeune journaliste d’alors n’y vivait pas que pour la radio. Il y rencontre celle qui partagera sa vie et lui donnera au bout d’une trentaine d’années de vie commune des bouts de bois de Dieu. De ses fils biologiques, il faut y ajouter ceux qu’il adoptera dans le milieu de la presse. Ceux-là qui sont nombreux à l’appeler affectueusement « père Less ».

"Face-à-face", Walf, Abdou Sow...

Il est presque impossible de faire une rédaction de Dakar sans y rencontrer un journaliste en mesure de te raconter une anecdote ou un conseil que ce directeur lui a prodigué durant son parcours. Dieu sait qu’ils sont nombreux.

Après quelques années passées à la rédaction de Radio Sénégal où il s’est illustré par son talent et le succès de son émission d’alors «FACE A FACE » qui était une tribune pour les hommes politiques pendant que la télé semblait peu disposée à les recevoir, Mame Less Camara prend les rênes de la toute nouvelle radio privée Walfadjri. Il y fit un casting qui frise la témérité du fait de la jeunesse de ces recrues. Mais le temps finit par lui donner raison. Encore.

La belle voix de Mame Less Camara à travers la radio cache mal la belle plume de celui qui signait des chroniques sous le pseudonyme d’Abdou Sow. Il accompagna les réflexions de jeunes panafricanistes fidèles disciples de Cheikh Anta Diop. Il dévorera avec les Marxistes les milliers de ligne des théories de Karl Marx.

Si l’homme a très tôt eu un penchant pour la politique, il n’a jamais pourtant penché pour un bord du moins cela ne s’est jamais ressenti dans ses écrits. Ses manuels et ses productions intellectuelles très prisés par les jeunes journalistes qui en font à la fois des bréviaires et des viatiques.

Fin analyste politique, Mame Less n’en est pas moins un enseignant à ses heures perdues. Il dispense encore des cours au CESTI et y côtoie de bons éléments qui dirigent les rédactions de Dakar. Mame Less, bien que loin des rédactions de Dakar, est resté pendant longtemps le correspondant de la radio BBC à Dakar.

Très casanier, l’ex directeur des radios « Envi FM » et « Océan FM » a mis sur pied depuis quelques mois son agence de communication et de production.

Sainou Korfati mediasn.com



1.Posté par moro le 20/05/2013 22:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

une source d'inspiration pour la nouvelle génération de journalistes

2.Posté par sene le 09/05/2014 14:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Félicitations à ce cette fierté de Rufisque
CA KAW CA KANAM

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image