leral.net | S'informer en temps réel

Portrait de Cheikh Sadiya Bayo : Farouche opposant de Jammeh le jour, jet-setteur la nuit


Rédigé par leral.net le Mercredi 7 Janvier 2015 à 21:08 | | 2 commentaire(s)|

Portrait de Cheikh Sadiya Bayo : Farouche opposant de Jammeh le jour, jet-setteur la nuit
Opposant le jour, ce père d’un enfant de 2 ans, âgé de 35 ans et marié à une marocaine, se transforme au coucher du soleil en prince de la nuit dakaroise. «Certains jet-setteurs le décrivent comme quelqu’un qui aime écumer les boites de nuit des Almadies. D’autres le présentent comme un flambeur impénitent qui aime la bringue», écrit L’Observateur qui donne la parole à son oncle, Mahmoud Cissé.

«A Dakar, c’est dans les boites qu’on rencontre les gens importants, très influents. Il a rencontré dernièrement dans une boite dakaroise un conseiller de Denis Sassou Nguesso», dit-il au sujet de son neveu qui a quitté Paris pour engager depuis Dakar, la bataille de la contestation du régime de Yaya Jammeh.

Bayo, c’est aussi un footballeur qui a fréquenté le centre de formation du Psg. «Boubabcar Sarr Locotte était son entraîneur, il jouait en attaquant. Il a toujours eu un goût effréné pour le football. Il est un supporter du Psg, il a toujours un maillot du Psg dans sa valise. Il lui arrive de jouer au centre aéré de la Bceao».

A l’origine de son engagement politique, un drame dont il fut témoin en 2002, lorsque le cortège de Jammeh heurte une femme qui eut la gorge tranchée quand Bayo a essayé de voler à son secours. Elle s’appelait Aminata Diallo, une mère de 9 enfants qui s’était confié au jeune homme en ces termes. «Je ne te connais pas, je te confie mes enfants, Dieu guide tes pas, ne laisse pas cette histoire tomber». Des mots qui provoquèrent le déclic chez Bayo, qui promit depuis lors, d’entretenir les enfants de Aminata Diallo en leur envoyant 300 euros (195 000F Cfa) mensuels.

La suite du feuilleton Jammeh, Bayo devra la suivre depuis l’Hexagone, à Paris où il sera renvoyé incessamment par les autorités sénégalaises qui ont décidé de l’expulser du territoire.

L’Observateur






Hebergeur d'image