Leral.net | S'informer en temps réel

Possible retour du Maroc au sein de l’Union Africaine ?

le 31 Mai 2012 à 15:05 | Lu 2697 fois

Il semblerait qu’une grande majorité de pays africains souhaiteraient le retour du Maroc au sein de l’Union Africaine (UA).


Possible retour du Maroc au sein de l’Union Africaine ?
Parmi ces pays on trouve ceux qui ont toujours milité pour que Rabat réintègre sa place qui est la sienne parmi ses pairs et ceux qui au départ ont été fourvoyés par les ennemis du Maroc et ont compris leurs erreurs.

Pour rappel, le Maroc avait quitté l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA), ancêtre de l’UA en 1984 après que cette dernière eut admise en son sein l’entité fantoche qu’est la RASD et ce, en violation de ses statuts.

Le maître d’œuvre de cette mascarade frauduleuse n’était que l’Algérie et les fraudeurs Edem Kodjo, alors secrétaire général de cette organisation continental ainsi que certains pays africains peu scrupuleux et peu regardant quant aux statuts et règlements face aux mallettes et valises remplis de pétrodollars.

Suite à cette admission inique et par la petite fenêtre de la pseudo RASD, le Maroc décida quitter l’OUA par la grande porte.

Le Maroc, bien que n’étant plus membre de l’Union africaine, a toujours été présent sur la scène africaine par sa diplomatie, sa coopération, ses actions humanitaires et militaires sous l’égide de l’ONU sur le terrain, mais aussi sur les plans économique, social, culturel.

Il y a lieu de souligner que le Maroc est le deuxième pays africain investisseur dans le continent après l'Afrique du Sud. Les entreprises marocaines, publiques et privées, sont en effet présentes au niveau de nombreux pays et dans plusieurs secteurs tels que ceux des Banques, des télécommunications, des transports, des mines, de la construction d’habitats et autres.

Le Maroc déploie également des efforts notables pour le développement du capital humain africain en accueillant une dizaine de milliers d’étudiants africains dont la plupart sont boursiers du gouvernement marocain.



Il apparait clairement donc que l'engagement du Maroc en faveur d'une Afrique forte et développée reste sa priorité et son absence au niveau de l'UA est compensée par une forte présence au niveau des pays du continent.

Le Maroc, en tant que membre non permanent du Conseil de Sécurité de l'ONU, ne ménage d’ailleurs, aucun effort pour la défense des intérêts des pays de l'Afrique et s’active à promouvoir la paix et la stabilité dans ce continent par le renforcement des intégrations régionales, un préalable à tout développement global et durable des pays africains.

Face à cette novelle donne et pour réparer une injustice commise contre le Maroc nombre de pays africains appelle au retour Maroc au sein de l'UA, dont il est l'un des membres fondateurs.

Toutefois, il faut qu’il soit clair, tout retour du Maroc au sein de l'UA dépendra de la conjonction d'un certain nombre de conditions.

En effet, il n’est nullement question que Rabat puisse accepter d'être traité sur le même pied qu'un Etat fantoche qui n'existe pas sur la carte, non reconnu au niveau international et qui n'est pas membre de l'Organisation des Nations Unies.

De plus le Maroc ne retournera au sein de l’organisation continentale tant que siègeront les représentants de la pseudo RASD, connu comme étant une organisation terroriste, mafieuse et irrespectueuse des conventions internationales en matière diplomatique (l’incident du Consulat du Maroc à Palma de Majorque est assez éloquent à ce sujet)

C’est pourquoi, un retour du royaume dans l’instance continentale ne pourrait être envisagé qu’une fois que l’UA ait corrigé le holdup up orchestré par l’Algérie pour faire admettre la pseudo RASD au sein de son ancêtre l’organisation de l’OUA

Une fois cette entité fantoche n'étant plus membre, le Maroc pourra envisager son retour au sein de l’organisation continentale par la grande porte. Une éventualité qui a de fortes chances de se concrétiser au regard du très faible nombre d’Etat africains qui reconnaissent encore cette entité fantoche qu’est la RASD et ce malgré les soutiens de l’Algérie, sa créatrice, et l’Afrique du Sud, l’invité de service.


A retenir que le processus de retrait de reconnaissance à la pseudo RASD se poursuit de manière soutenue, pour la seule dernière décennie, c’est une trentaine de pays qui ont retiré leur reconnaissance à la fantomatique république sahraouie.

Une entité, il faut le rappeler, qui ne remplit aucune des conditions juridiques et politiques nécessaires à la constitution d'un Etat, et en réponse aux efforts déployés par le Royaume à travers sa proposition d'Autonomie, efforts qui ont été qualifiés de crédibles et sérieux par le Conseil de Sécurité.

Aujourd'hui aucun pays européen ne reconnaît cette entité et plus des deux tiers des pays africains, soit 35 pays, ont retiré leur reconnaissance et ne reconnaissent plus cet état fantoche. Seuls une dizaine d’Etats africains continue à le soutenir, une minorité en conséquence.

Pour l’heure, le Maroc continue son travail sur le terrain continental, continue à être présent en Afrique et poursuit sa politique africaine, le temps que ce grand retour au sein de la grande famille africaine qu’est l’UA soit effectif.

En vous demandant de bien vouloir publier ce papier. Une réponse par courriel à cette demande serait appréciée. Cordialement. Farid Mnebhi.


1.Posté par Aziz le 31/05/2012 17:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous decrivez bien la situation , Article bien fait. Merci

2.Posté par MAGHRABI-HOR le 31/05/2012 17:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

IL Y AURA PAS DE MAROC DS VOTRE UNION DE M***** LAISSER LE MAROC AVANCER TT SEUL EN N EST BIEN COMME SA

3.Posté par Amine le 31/05/2012 19:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En reponse à MAGHRABI-HOR , dabord nous au maroc on ne dit pas maghrabi mais maghribi,alors frere algerien laisse le maroc tranquil , et ceux qui connaissent un peu le maroc savent que nous somme un peuple accueillant et amical,mais aussi fier.le maroc est toujours entreint de vous tendre la main , pour unir le maghreb et l'afrique alors murissez un peu et laissant le passer derriere nous et construisant notre futur main dans la main, malgres les guerre que nous avons eu je pense que nous pouvons le faire,l'europe l'a pourtant fait alors qu'il etait plus enemi que nous le somme. et si vous pensez que le petrole va tout acheter vous avez tord ,et il va bien s'epuiser un jour.

4.Posté par soukaina le 31/05/2012 23:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'union Africaine est à la traine avec ou sans le Maroc. La colonisation subsiste encore sur le continent à travers le vol des ressources naturelles. Ou était l'Afrique face au désastre qu'a subi la Libye, le désastre somalien (silence aberrant), et la liste est longue ... Le Polisario n'est qu'un petit caca comparé aux réels problèmes d'Afrique. Le Maroc à la possibilité de developper de réels opportunités avec un certain nombre de pays. Il faut miser sur le développement du transport (terrestre, fluvial, maritime et aérien) et ne pas oublier le problème d'eau.

5.Posté par Mohamed Imad le 01/06/2012 09:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La décision de quitter l'UA en 1984 avaient des raisons qui existent et subsistent jusqu'à auhourd'hui même. L'union n'est telle que si les cris stridents et hyène-ux des fantochistes se clouent et tarrissent à jamais. L'existence actuelle de ce mouvement séparatiste n'est pas accéptable surtout à l'intérieur d'une UA qui appelle à la solidarité.
Toutefois, il faut signaler que malgré la non affiliation à l'UA, le Royaume du Maroc n'a cessé d'envoyer des signaux forts vis à vis des pays africains. Rappelons nous l'épongement de la dette de plusieurs pays et la solidarité quasi quotidienne aux bonnes causes (paix, développement, science et savoir, militaire...) ainsi que le soutien indélébile au sein du Conseil de Sécurité à toute cause humanitaire ouo géo-stratégique.
Les non-dit sont légions, et les dits en sont plus.
La réintégration a plusieurs préalable, mais nous savons toutes et tous, marocaines et marocains, que nous aimons notre Afrique commune et que nous ferons tout notre possible et plus inchaa-ALLAH pour redorer le blason à notre continent mère et père en même temps.

6.Posté par elodie le 01/06/2012 13:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Maroc doit impérativement partir du Sahara Occidental. Ce peuple à droit à la liberté comme tous les peuples de la planète. Sinon le Maroc va à la catastrophe économique et ensuite politique.
Le Maroc n'a presque pas de ressources et une population arriéré (60% d'analphabètes).

7.Posté par mokhika le 01/06/2012 16:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J aime bien les personnes qui s'approprient des mots comme liberté, destin des peuples....elles en parlent très bien dès qu'il s'agit des autres ... La vérité du terrain est que le lien entre le Maroc et le Sahara est historique, le sahara est marocain comme la corse est française et la catalogne espagnole. Le fait de sortir du Sahara serait une erreur stratégique grave, il n' y aura plus de Maroc, plus de monarchie mais bien plusieurs états dans l'état.

Tout l'intérêt de la région est d'avoir un état solide au nord du désert du Sahel et toute la communauté internationale en est consciente.

Concernant les droits de l'homme au Maroc, certes il y a encore des progrès à faire mais c'est bien moins pire que l'image que véhiculent certains.

Le Maroc n a efectivement pas beaucoup de ressources et c'est effectivement une des raisons pour ne pas lâcher ce territoire qui peut bien cacher des trésors!!! L'avenir en jugera.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site