leral.net | S'informer en temps réel

Pour avoir des arguments de taille lors de la Cop 21, les collectivités locales affutent leurs armes


Rédigé par leral.net le Mardi 1 Septembre 2015 à 08:21 | | 2 commentaire(s)|

Pour avoir des arguments de taille lors de la Cop 21, les collectivités locales affutent leurs armes
Pour renverser la tendance, les collectivités locales du Sénégal ont décidé de s’impliquer en prenant en charge les questions liées aux changements climatiques. Ce, dans le but de permettre au pays d’avoir des arguments de taille lors de la Cop 21 prévue en décembre 2015 à Paris. Ainsi, il est prévu un séminaire de 3 jours dont les discussions porteront autour du thème : « Pays du Sud face aux changements climatiques : l’exemple innovant de l’Etat du Sénégal et ses villes ».

Cette rencontre organisée par l’Association des maires du Sénégal et l’Association internationale des maires francophones sera aussi une occasion pour les collectivités locales de présenter leurs projets en matière de changement climatique afin de trouver des financements. « Nous voulons que les collectivités sénégalaises saisissent cette occasion pour présenter leurs projets dans l’espoir de pouvoir nouer des partenariats parce qu’à la fin de la journée, le plus important, c’est de pouvoir mettre en œuvre des projets adaptés et en mesure de faire face aux changements climatiques ou tout au moins adaptés à pouvoir atteindre les effets de ces changements », a fait savoir Aliou Sall, président de l’Association des maires du Sénégal.

Rappelant que les projets internationaux, dans le but d’atténuer les changements climatiques, ont toujours été uniquement en faveur des Ong et des Etats, M. Sall soutiendra que « l’impact des changements climatiques se ressent dans les collectivités locales et par la population, c’est donc important que ce soit les collectivités locales qui soient le réceptacle de toutes ces stratégies de lutte contre les changements climatiques ». Le président de l'Ams d’espérer que « cette année sera une année de rupture et que la Cop 21 sera l’occasion de désormais prendre en compte les projets qui sont pensés et élaborés par les villes et notamment les villes francophones en partenariat avec leurs Etats ».

Mariama Kobar Saleh






Hebergeur d'image