Pour défendre les intérêts de ses salariés sans recourir à la grève : La SONATEL met en place un comité de dialogue social

La SONATEL, accompagnée par le Haut conseil du dialogue social (HCDS) a installé, lors d’une assemblée plénière, ce mardi 14 novembre le comité de dialogue social (CDS) de l’entreprise. Constituée d’une vingtaine de membres, ledit comité obéit à une volonté de se conformer au droit d’expression directe et collective et aux procédures de négociations au sein de l’entreprise, selon le président directeur du Haut conseil du dialogue social (HCDS) Innocence Ntap Ndiaye. Qui, par ailleurs, présidait la cérémonie d’installation des organes du comité de dialogue social de SONATEL (CDS).


Rédigé par leral.net le Mardi 14 Novembre 2017 à 17:41 | | 0 commentaire(s)|



En mars 2014, SONATEL et les organisations syndicales de ses travailleurs ont convenu d’instituer un cadre et des mécanismes de dialogue permanent par adoption de la charte du comité de dialogue social de SONATEL(CDS). Cette dernière a pour objet de donner aux travailleurs la possibilité de s’exprimer directement sur le contenu de l’organisation et les conditions de travail de SONATEL.

Composé de 20 membres, les missions dudit comité vont de la promotion du dialogue social en vue d’améliorer le climat social, l’organisation des conditions de travail et la productivité au sein de l’entreprise à la promotion de la prévention des conflits en mettant en œuvre le mécanisme d’alerte que constitue la négociation préventive.

En passant par l’examen des conditions générales de travail dans lesquelles les salaires, la productivité de travail, la protection sociale pourraient être modifiées par rapport aux indicateurs économiques et l’étude des voies et moyens aptes à promouvoir des systèmes d’incitation au sein de l’entreprise. La veille de l’application correcte des accords intervenus entre la direction générale et les organisations syndicales constitue, enfin, une mission essentielle du Comité.

Et pour Babacar Sarr, secrétaire général du syndicat des travailleurs de SONATEL (SYTS) : « pouvoir défendre efficacement et dignement les intérêts sociaux et économique des salariés sans être obligé de recourir à la grève, voilà le rêve de tout responsable syndical du monde ».

En effet, un mouvement d’humeur, un conflit social ou une grève déclenchée par les organisations syndicales au sein d’une entreprise ou d’une société, est considérée comme une absence de travail non productive et donne souvent une mauvaise image de l’entreprise.

Une situation qui n’est jamais souhaitable mais deviennent parfois le seul recours pour l‘acceptation et la négociation de leurs doléances, de l’avis du secrétaire général. Qui déclare que cela n’est plus envisageable au sein de leur entreprise, car, « avec la charte du dialogue social de SONATEL déjà signée et l’installation dudit comité nous pouvant dire avec optimiste point de conflit social car le dialogue social s’impose ».

Pour sa part, Alioune Ndiaye directeur général de SONATEL dira que leur institution connait une longue histoire de dialogue social. Avant de continuer pour dire que c’est grâce au dialogue que la SONATEL a réussi. « Nous avons très tôt compris que le dialogue social constitue un levier essentiel pour organiser l’expression des convergences au sein de la société et dépassé les divergences. Grace à l’implication de tous nous sommes passés de l’obsession de la réussite individuelle à la nécessité absolue d’une coopération pour réussir ensemble », a-t-il affirmé.

Présidant la cérémonie d’installation du comité, le président directeur du Haut conseil du dialogue social (HCDS), Innocence Ntap Ndiaye dira qu’il est important de s’unir pour mieux prévenir les conflits, d’agir ensemble pour aller vers un pacte social dont le suivi pourra être assuré par les membres du comité, avec l’accompagnement du Haut conseil du dialogue social.

L’Assemblée plénière à composition paritaire comprend les membres du Comité de Coordination de SONATEL (Directeurs et Chefs de Départements), des Chefs de service et des délégués du personnel. Tandis que le comité de Pilotage paritaire réunit 20 membres, avec à sa tête le DRH de SONATEL, comme Président, et les deux Secrétaires Généraux des Syndicats (SYTS et SNTPT) comme Vice-Présidents.



Fanta DIALLO BA








Hebergeur d'image


Hebergeur d'image