leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Pour des créances de la Boa Sénégal: 5 immeubles de la Sonacos mis en vente le 10 octobre prochain

Cinq immeubles de la Sonacos seront mis en vente le 10 octobre prochain, à l’audience d’adjudication, devant le juge des criées. Les immeubles ont été saisis par la Bank Of Africa Sénégal qui veut recouvrer ses créances. Les négociations entamées, auparavant, par les parties n’ont pas abouti.


Rédigé par leral.net le Mardi 12 Septembre 2017 à 12:39 | | 0 commentaire(s)|

La reprise par l’Etat du Sénégal de la Sonacos (Ex-Suneor) devait servir à donner un nouveau souffle à l’entreprise, mais, il semble que la société tarde encore à prendre son envol. La preuve, elle reste encore assaillie par ses dettes. Un dû d’un peu plus de 2 milliards de nos francs, selon nos informations, que l’entreprise peine à payer et qui l’empêche de souffler. La Bank Of Africa (BOA), à qui la Sonacos doit cette manne financière, s’active à mettre en vente 5 immeubles appartenant à l’ex-Suneor.

Il s’agit de l’immeuble objet du titre foncier n°10210/GRD (EX 5.811/DG) reproduit sous le numéro 8.105/GR qui est d’une superficie de 1153 m2, sis à Bel Air, dont la mise à prix est de 73.100.000 francs et qui abrite des locaux industriels et des bâtiments administratifs ; du titre foncier n°7462/GRD (ex 12487) reporté sous le numéro 14.639/GR, d’une superficie 2.162 m2, sis à Bel Air, dont la mise à prix est 137.020.000 francs, abritant également des locaux industriels et des bâtiments administratifs ; du titre foncier n°7578/GRD (ex 9291/DG) reporté sous le numéro 294/GR, d’une superficie de 7.047 m2, sis à Bel Air, consistant en un lot de terrains, dont la mise à prix est de 616.613.000 francs ; du titre foncier n°12679/GRD (ex 1855/DG) reproduit sous le numéro 293/GR, sis à Bel Air, qui est également un lot de terrains, dont la mise à prix est de 100.538.000 et enfin de l’immeuble objet du titre foncier n°13262/GRD (ex 7013/DG) reporté sous le numéro 125/GR, se trouvant à Bel Air, d’une superficie de 1149 m2, qui contient aussi un lot de terrains, dont la mise à prix est de 951.475.000 francs.

Une négociation a été engagée entre la BOA et la Sonacos, mais, manifestement, cela a abouti à un fiasco. La Bank Of Africa tient à recouvrer ses créances. Mardi dernier, une audience de conciliation s’est tenue devant le juge des criées où chacune des parties a étalé ses arguments.

A l’issue de cette audience, le juge des criées a donné acte à la Sonacos de ce qu’elle «renonce au bénéfice» de l’article 281 de l’Acte uniforme portant organisation des procédures simplifiées de recouvrement et des voies d’exécution (Aupsrve) qui stipule : «néanmoins l’adjudication peut être remise pour causes graves et légitimes par décision judiciaire motivée, rendue sur requête déposée cinq jours au moins avant le jour fixé pour la vente. En cas de remise, la décision judiciaire fixe de nouveau le jour de l’adjudication qui ne peut être éloigné de plus de 60 jours.

Le créancier poursuivant doit procéder à une nouvelle publicité. La décision judiciaire n’est susceptible d’aucun recours sauf si la juridiction compétente a méconnu le délai prévu par l’alinéa précédent. Dans ce cas, l’appel est recevable dans les conditions prévues par l’article 301 ci-après
».

Le juge a ensuite renvoyé l’affaire à une audience d’adjudication pour le 10 octobre prochain.


Les Echos