leral.net | S'informer en temps réel

Pour échapper aux tracasseries de Banjul : Le contournement de la transgambienne préconisé

La construction d’une voie de contournement pour rattacher la Casamance au reste du pays est une vieille revendication des populations. La décision des autorités gambiennes d’augmenter le prix de la traversée du bac, en le portant à 400 000 FCfa pour les gros porteurs, a remis au goût du jour cette doléance des usagers de la transgambienne. En attendant la satisfaction de cette doléance, transporteurs et voyageurs ont décidé de rallier Dakar via Tambacounda malgré la distance et la cherté du prix du transport.


Rédigé par leral.net le Mercredi 24 Février 2016 à 09:48 | | 7 commentaire(s)|

Pour échapper aux tracasseries de Banjul : Le contournement de la transgambienne préconisé
Malgré l’augmentation du prix du transport qui est passés de 9 500 à 17 500 FCfa, les passagers ne se plaignent pas et soutiennent la décision des chauffeurs d’emprunter la voie de contournement. Chauffeur de taxi « 7 places », Ibrahima Diop trouve que le contournement de la Gambie en vaut la chandelle. Car, il estime que les tracasseries au niveau du bac gambien sont devenues monnaie courante et font beaucoup souffrir les Sénégalais. A cela s’ajoute l’augmentation du prix de la traversée (400 000 FCfa pour les gros porteurs et le ticket pour les passagers est passé de 300 à 500 FCfa). « C’est une mesure arbitraire que nous ne saurons accepter. Cette fois-ci, nous avons pris la ferme décision de passer par Tambacounda pour aller à Dakar. Nous demandons seulement à la gendarmerie et à la police de réduire les contrôles routiers et de nous permettre de voyager tranquillement », plaide Ibrahima Diop. Embouchant la même trompette, son collègue Souleymane Diatta à bord de son véhicule, demande la construction d’une nouvelle route de contournement pour en finir avec la Gambie. « Tout ce que nous souhaitons, c’est la construction d’une route de contournement, par que nous n'en pouvons plus du chantage des autorités gambiennes. Le Président Yaya Jammeh ne nous considère pas comme des êtres humains. Il fait ce qu’il veut, croyant qu’on ne peut pas rallier Dakar ou Ziguinchor sans passer par son pays », fulmine l'interlocuteur du journal L'As.

Revenant sur la hausse du prix du transport, Amadou Baldé du bureau de la gare routière la justifie par le contournement de la Gambie. « Nous avons procédé à cette augmentation du prix du billet Dakar-Ziguinchor via Tambacounda à cause du carburant. Pour aller à Dakar via Tambacounda, la distance est longue. C’est pourquoi, il faut augmenter le carburant », explique-t-il.

Mais fort heureusement, les passagers ont accepté ce nouveau tarif. Ils déboursent 17 500 FCfa pour se rendre à Dakar. « Nous sommes obligés d’accepter cette nouvelle tarification dans l’espoir de voyager en paix. En Gambie, nous ne sommes pas respectés. Les Gambiens font ce qu’ils veulent, nous restons des heures sous le soleil avant de traverser ».






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image