leral.net | S'informer en temps réel

Pour l'avoir trompé, un mari exige 10 millions de FCFA à sa femme pour "essuyer ses larmes"

Le verdict de cette affaire portée au Tribunal de Première Instance de Yaoundé-centre administratif sera connu le 21 octobre prochain. Le dénommé Mathurin, qui accuse sa femme Viviane d’adultère, lui demande, ainsi qu’à son amant Pierre, la somme de 10 millions de FCFA en guise de compensation du préjudice commis.


Rédigé par leral.net le Mardi 18 Octobre 2016 à 20:24 | | 1 commentaire(s)|

Photo illustration
Photo illustration
Le 30 septembre dernier le Tribunal de Première Instance (TPI) de Yaoundé-centre administratif a décidé d’en finir avec la procédure de cette affaire ouverte en mi-mars 2016. Au cours de l’audience de ce jour, les différents acteurs avaient alors chacun présenté sa version des faits. Le représentant du Ministère public a fait remarquer au Tribunal que tout allait bien entre Mathurin et Viviane, tous les deux agents de l’État en service au Ministère des Finances (MINFI).

Ces derniers sont mariés depuis mai 1989. Celui-ci a souligné que la vie paisible que le couple a eue jusqu’ici a pris fin lorsque l’époux a constaté que sa femme posait des actes reprochables. Le 13 mai 2012, Mathurin a trouvé son épouse dans son véhicule avec son amant. Quelques jours après, alerté par des tiers, il aurait donc surpris les deux mis en cause dans une maison au quartier Nkolondom à Yaoundé, Région du Centre.

Mathurin, poursuit le représentant du Ministère public, a fait appel au chef coutumier. Par ailleurs, il a requis les services d’un huissier de justice pour recueillir sur procès-verbal les «aveux» de Pierre, admettant l’effectivité des rapports sexuels avec sa femme. La confession aurait été enregistrée lors de l’enquête préliminaire. Toutefois, lors du procès, les mis en cause l’ont rejetée en bloc.

L’accusation a souligné à la cour que le plaignant dit être toujours amoureux de sa femme. Cependant il demande 10 millions de FCFA pour « essuyer ses larmes». Dans leur défense les mis en cause ont indiqué que le plaignant se serait aussi épris d’une fidèle de son église. Le verdict de cette affaire sera rendu au Tribunal le 21 octobre prochain.

Khary DIENE avec 237online
 






Hebergeur d'image