leral.net | S'informer en temps réel

Pour la renaissance spirituelle de l’Afrique : Louis Alphonse Sarr rend hommage à Serigne Saliou Mbacké

Le guide spirituel du groupe Touba Salikhine Saromaadh, Louis Alphonse Sarr souligne l’urgence et la vitalité de forger une nouvelle conscience citoyenne, basée sur les valeurs-paradigmes du soufisme négro-africain. Saromaadh Sarr est l’auteur du recueil de poème intitulé : «Serigne Saliou Mbacké, hommage et textes de méditation métaphysique ou exaltation d’une énigme de fin de cycle».


Rédigé par leral.net le Vendredi 28 Décembre 2012 à 21:19 | | 0 commentaire(s)|

Pour la renaissance spirituelle de l’Afrique : Louis Alphonse Sarr rend hommage à Serigne Saliou Mbacké
Saromaadh Louis Alphonse Sarr J. K. K. vient de faire paraitre un nouvel ouvrage dans lequel il pose le débat sur la mondialisation et l’authenticité de l’homme noir. Dans le même ouvrage, l’auteur rend hommage à feu Serigne Saliou Mbacké. L’ouvrage est intitulé «Serigne Saliou Mbacké, hommage et textes de méditation métaphysique ou exaltation d’une énigme de fin de cycle». Cet ouvrage envisage surtout la renaissance africaine sous l’angle spirituel. Présenté à la presse ce vendredi en l’absence de l’auteur, le livre est un recueil de poème. Le guide spirituel du Groupe Touba Salikhine procédera à une cérémonie de dédicace dans les prochaines semaines. Dans son propos transmis à la presse, l’auteur recommande aux peuples africains « de susciter de nouvelles élites aptes à se concevoir, à ne concevoir et envisager nos perspectives que sous le sceau de l’authenticité de notre condition humaine, de notre essence». Pour Saromaadh Sarr, la marche vers les états généraux de l’universel force à aller en quête de l’essence de nos religions, civilisations et contingence, pour un raccordement vital à l’essentiel. Dans sa présentation, l’auteur rappelle que le peuple noir « demeure une constante dans la marche de l’histoire ». Le guide religieux cite notamment des personnalités historiques noires ainsi que des mouvements noirs à travers l’histoire et la culture. L’auteur invite l’homme noir dans un monde globalisé, à envahir la culture des plus puissants, à redéfinir et à se singulariser par sa propre culture. Le poète parle de « l’invasion de la globalisation tous azimuts ». Face à cette ère, il faut dit-il, « redéfinir nos schémas et imaginaires que nous pensions immuables ». Les héritages sur lesquels l’auteur invite l’homme africain à bâtir son identité pour lui c’est l’intellectualité pure, la spiritualité, le génie authentique de chaque peuple. Né en 1973, l’auteur quitte brusquement l’université « suite à une révélation ». Il se rend auprès de Serigne Saliou Mbacké, puis en Egypte après une formation en finance. En 2009, Sarr est lauréat du concours international de poésie sur « Cheikh Ahmadou Bamba et son apport à l’humanité ». Le Premier recueil de l’auteur est intitulé « Auspices » paru en 2011



Le Pays au Quotidien






Hebergeur d'image