leral.net | S'informer en temps réel

Pour le combat patriotique de la République des valeurs (Hassane Sané, SG des Jeunesses socialistes)

La transhumance ou l’art de trahir le choix électoral initial du peuple est, aujourd’hui à la veille de l’anniversaire de l’an 1 de MACKY SALL, en phase de connaitre un début de consécration officielle.


Rédigé par leral.net le Samedi 23 Mars 2013 à 21:41 | | 0 commentaire(s)|

Pour le combat patriotique de la République des valeurs (Hassane Sané, SG des Jeunesses socialistes)
Il faut rappeler que l’élection du président MACKY SALL était le résultat d’une convergence citoyenne déterminée et engagée à alterner l’alternance au Sénégal. Par conséquent la démarche ou l’action politique du président doit être liée par le choix du peuple souverain.
Malheureusement le Président élu, commence à faire fi de la préférence électorale faite par les électeurs sénégalais en voulant gouverner avec des politiciens non-orthodoxes d’hier à travers la transhumance. Décidemment la lutte unie, le pouvoir désuni et les logiques politiciennes se mettent en branle pour des élections à venir tout en pensant que les autres camarades ou électeurs sont déjà acquis à jamais.
Or dans le cadre d’espèce, la perte du pouvoir de WADE en 2012 faisait suite à un sentiment de dégoût généralisé de la part du peuple à chaque niveau de l’échelle gouvernementale ou politique donnée. Lorsque le peuple sénégalais sortait massivement à la place de l’obélisque, à la place de l’indépendance voire partout dans le Sénégal pour le respect de la constitution en étant des chairs à canon, effectivement il voulait, par cette détermination et engagement, marquer leur volonté directement et immédiatement irréversible d’en débarrasser du régime de WADE. Egalement si le peuple souverain a sanctionné le régime du Président WADE, c’était en grande partie à cause de l’attitude des responsables politiques comme KALIDOU DIALLO qui était toujours aux basques de WADE et prêt à tout faire pour satisfaire son mentor et plaire à ses enfants.
N’est ce pas lui alors ministre de l’Education nationale qui théorisait le quota sécuritaire des enseignants et défendait le concept saugrenu des enseignants de l a génération du concret pour montrer au fils du Président son engagement et militantisme opportuniste.
Résultat de la politique éducative : le frôle de l’année blanche avec pour conséquence des redoublements et des cartouchards en cascade. Heureusement le nouveau gouvernement sauve in extrémiste l’école publique sénégalaise pour les enfants des pauvres.
Sous ce rapport, ce Monsieur constitue une substance nocive pour la République particulièrement pour le milieu éducatif alors MACKY SALL n’a qu’à le fuir comme la peste au risque d’être contaminé et entraîné un sentiment de trahison auprès du peuple.
Accepter la transhumance à KALIDOU DIALLO et compagnie, feuilles mortes du régime de WADE, c’est posé les jalons d’une trahison la plus achevée en démocratie contre le peuple martyre du 23 juin. Cher peuple-citoyen-électeur faites gaffe alors car vos choix électoraux ne sont pas pris en charge dans les combinaisons de nos gouvernants pour ne pas dire politiciens.
Vers la trahison de la mémoire des martyrs du peuple du 23 juin au Sénégal, la transhumance n’est pas un acte de bravoure mais plutôt des traitres. Al Hassane SANE SG des Jeunesses Socialistes Gueule Tapée-Fass-Colobane






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image