leral.net | S'informer en temps réel

Pour mettre fin au viol sur les femmes et les enfants, une loi autorisant la castration exigée

Pour éradiquer à jamais les violences sexuelles faites aux femmes et aux jeunes afin de réduire considérablement les chiffres alarmantes, les religieux et communicateurs de la ville de Kédougou demandent à ce qu’une loi autorisant la castration des violeurs soit votée et les peines d’emprisonnement amenées à 30 ans.


Rédigé par leral.net le Lundi 18 Mai 2015 à 11:10 | | 4 commentaire(s)|

Pour mettre fin au viol sur les femmes et les enfants, une loi autorisant la castration exigée
Dans le cadre de la lutte contre les violences sexuelles sur les femmes et les enfants, des rencontres de sensibilisations se poursuivent à travers tout le Sénégal. Le journal Grand Place informe que, le weekend dernier, c’était au tour de la région de Kédougou d'accueillir les autorités qui se sont rencontrées pour discuter de ce fléau qui commence à prendre des proportions inquiétantes. Selon le président de l’association des journalistes qui luttent contre ces violences que subissent les femmes et les enfants, Moustapha Fall, la situation est alarmante. « Ce fléau est de plus en plus présent dans notre société. Et, ce sont les femmes et les enfants qui demeurent les principales victimes à cause de leur vulnérabilité. La violence basée sur le genre a pris des proportions inquiétantes. Entre le mois de janvier et le mois de mai, 470 cas de viol ont été recensés dans ce pays alors que le taux de dénonciation reste faible », a-t-il indiqué. Pour décourager ceux qui s’adonnent à ces pratiques, religieux et communicateurs de la ville de Kédougou exigent une loi autorisant la castration des violeurs et l’augmentation de la peine à 30 ans.






Hebergeur d'image