leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Pour non paiement d’honoraires: Le torchon brûle entre l’Etat et ses avocats


Rédigé par leral.net le Samedi 7 Octobre 2017 à 10:06 | | 0 commentaire(s)|


Entre l’Etat du Sénégal et ses avocats, commis dans l’affaire Karim Wade et autres, le torchon brûle. Depuis quelques temps, une bataille semble installée entre eux, au sujet des honoraires.

En 2013, pour recouvrer les biens dits spoliés par les dignitaires de l’ancien régime, l’Etat du Sénégal représenté par son ministre de la Justice, avait commis 11 avocats au Sénégal et en France. Selon le journal « Les Echos », à cette date, une réunion s’est tenue dans les bureaux d’Aminata Touré, à l’époque Garde des Sceaux et une convention, signée entre les deux partis.

Dans le document, l’Etat s’était engagé à payer 2% des montants recouvrés, à chaque avocat, soit 22% de recouvrement au total, pour les 11 avocats. Le risque est clair : si l’Etat fait des recouvrements, ils empochent leurs pourcentages, mais si le contraire se produit, alors ils se retrouvent avec zéro franc.

Après de rudes batailles devant la justice sénégalaise et celle étrangère, ils emportent victoires sur victoire et permettent à l’Etat de recouvrer quelques 60 milliards de F Cfa. Avec 2 % de ce pactole, chacun des 11 avocats devrait se retrouver avec 1,2 milliards de Cfa. Mais l’Etat a trouvé cette somme faramineuse. Et, lors d’une réunion au Palais à laquelle a pris part, le ministre de la Justice, Sidiki Kaba et l’agent judiciaire de l’Etat, Antoine Diome, le Président Macky Sall a proposé aux avocats de signer un avenant dans lequel ils (les avocats) se retrouveraient chacun 750 millions de F Cfa parce que conseille-t-il, «les Sénégalais ne comprendraient jamais qu’ils perçoivent un montant aussi élevé ».

Certains avocats ont opposé un niet catégorique et insisté sur le respect de la première convention, mais d’autres ont accepté. Mais ce qui curieux, c’est que le Président Macky Sall est revenu sur cette proposition. En lieu et place de ce qui leur revient de droit, c’est-à-dire les 1,2 milliards proposés par le président Macky Sall, l’Etat a décidé de ne payer que 2 milliards pour tous les avocats réunis. Ce qui fait moins de 200 millions de F Cfa par avocat. Suffisant pour susciter leur courroux. Du coup, ils ont décidé d’en découdre vigoureusement avec leur client, qui refuse de comprendre le langage diplomatique.










Hebergeur d'image