Leral.net | S'informer en temps réel



Pour préparer l’attaque contre la Côte d’Ivoire : Sarkozy reçoit Compaoré aujourd’hui à l’Elysée

Rédigé par (plus d'informations demain sur leral .net) le 19 Janvier 2011 à 01:14 | Lu 1339 fois

Le chef de l’Etat français, Nicolas Sarkozy, reçoit ce mardi 18 janvier 2011 à partir de 17h gmt, selon l’Afp, le président burkinabé, Blaise Compaoré, et une délégation de la CEDEAO, pour discuter de la crise post électorale en Côte d’Ivoire. L’Agence française de presse ne va pas loin sur le vrai ordre du jour de cette curieuse rencontre.


Pour préparer l’attaque contre la Côte d’Ivoire : Sarkozy reçoit Compaoré aujourd’hui à l’Elysée
On sait que l’initiateur de cette réunion, M. Sarkozy et l’invité principal, M. Compaoré constituent pour l’un, le parrain et ami d’Alassane Dramane Ouattara, véritable patron de la rébellion armée qui sévit en Côte d’Ivoire depuis septembre 2002, et pour l’autre, l’appui extérieur important de la rébellion armée dont le pays a servi de base arrière avant l’attaque de la Côte d’Ivoire en 2002.

Depuis la tenue du second tour de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire, le dimanche 28
novembre 2010, Nicolas Sarkozy et Blaise Compaoré disent reconnaître Alassane Ouattara comme “vainqueur du scrutin”. Alors que face à l’illégalité de la Commission électorale indépendante (CEI) totalement forclose, le Conseil constitutionnel a déclaré le Président ivoirien sortant, Laurent Gbagbo, vainqueur, après avoir statué sur les différentes réclamations formulées. Dans une logique de manipulation de la CEDEAO, Sarkozy, Compaoré et Abdoulaye Wade (chef de l’Etat sénégalais) récusent la décision du Conseil constitutionnel et veulent imposer vaille que vaille Ouattara en Côte d’Ivoire. Sarkozy, Compaoré, Wade et les autres alliés de
Ouattara ont opté pour une attaque armée contre la Côte d’Ivoire pour installer leur pion.

La réunion d’aujourd’hui à l’Elysée obéit vraisemblablement à cette logique. D’autant qu’une réunion relative à une intervention armée de la CEDEAO en Côte d’Ivoire est prévue, selon des sources proches de la division new yorkaise de OCHA (structure de l’ONU), à Bouaké dans les prochains jours. Cette rencontre qui a l’adhésion de l’ONUCI, de la force française Licorne et de la rébellion armée se déroulera, a-t-on appris, sous la tutelle de Paris. Sarkozy veut destituer le Président ivoirien réélu, Laurent Gbagbo, par les armes. Pour ce faire, il compte se rendre à Addis-Abeba
(Ethiopie) au sommet de l’UA, à la fin janvier 2011, afin de convaincre les Africains de l’autoriser à tuer d’autres Africains. Au nom de “l’intérêt colonial français”, pour reprendre l’analyse de John Jerry Rawlings, ex-chef de l’Etat ghanéen.

Didier Depry
didierdepri@yahoo.fr


1.Posté par momo le 19/01/2011 09:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Trés surpris par l'analyse de ce "pseudo-journaliste" qui n'a pas lu la constitution ivoirienne, qui n'autorise pas la cour constitutionnelle à proclamer un vainqueur, qui refuse d'admettre la défaite nette et sans bavure de Gbagbo.
Rappelons qu'à chaque élection depuis 1999, Laurent Gbagbo n'a jamais été mathématiquement élu, mais qu'il dirige ce pays depuis 10 ans. ça s'appelle de la dictature. Tant de mauvaise foi d'un homme politique qui affirme aimer son pays au point d'accepter sa partition pour avoir un petit royaume et se croire éternel.......

2.Posté par llll le 19/01/2011 11:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Félicitation monsieur, vous avez fait une très bonne analyse

3.Posté par Romaric SENE le 20/01/2011 15:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ce n'est pas une "analyse", c'est de la polémique de bas niveau, partisane et sectaire.
On voit bien, tout de suite, de quel côté bât le coeur de ce Didier qui n'a pas Depry !!!
Bien sûr, chacun a le droit de s'exprimer et de dire ce qu'il pense mais il y a des limites
à la mauvaise foi et à la malhonnêteté intellectuelle !!!!! Un peu de dignité dans ses propos ne ferait pas de mal à ce monsieur et pourrait rendre son "analyse" un peu plus crédible ...

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site