leral.net | S'informer en temps réel

Pour que cessent la discrimination, l'oubli, l'indifférence, la non prise en charge de nos préoccupations par les gouvernants ! - Papa Makhtar Diallo


Rédigé par leral.net le Vendredi 13 Mai 2016 à 12:39 | | 4 commentaire(s)|

Monsieur le président de la République,
Octroyez-moi le droit de parler moi-même en mon nom propre de ma condition de vie en tant sénégalais qui vit dans un village et qui se sent oublié par votre politique à deux vitesses.
Vous êtes le président des sénégalais ? Mais de tous les sénégalais vraiment ? Ai-je le droit à une éducation, à une vie meilleure ou dois-je continuer de parcourir des kilomètres à pied pour aller à l'école?
Dois-je accepter ma condition de vie comme une fatalité ?
Dois-je comprendre que je mérite cette vie?
Dois-je vous remercier parce que vous donnez à mes parents une bourse sociale? Avec l'argent du contribuable ?
Monsieur le président je suis cet enfant qui courait après votre voiture et qui croyait en vous, je pensais que vous changerez ma condition de vie une fois élu.
Vous étiez venu jusqu'à mon village, discuté des problèmes que nous avons avec les jeunes les femmes et les vieux, vous avez fait des promesses, mais bien sûr ça c'est passé aux oubliettes de ce que vous avez voulu retenir, peut être même que vous oublier que nous
existons.
Mise à part votre charité (bourse sociale) qu'est-ce que vous avez réalisé pour nous?
Jusqu'à présent nous parcourons, sous la canicule, des kilomètres pour aller à l'école,
Jusqu'à présent nous n'avons pas d'électricité,
Jusqu'à présent nos malades sont transportés en charrette,
Jusqu'à présent nous n'avons pas de centre de santé, la plus proche est à une dizaine de kilomètres et ne respecte aucune norme d'hygiène.
Monsieur, depuis que vous êtes aux affaires, vous parlez d'émergence mais de quelle émergence, d'une ville, d'un pôle urbain, ou d'un pays entier ?
Des dizaines de milliards sont injectés ça et là, pour la construction des arènes, des hôtels, des immeubles... Et rien pour développer les villages.
Les milliards, notre argent que vous dépensez dans la construction d'un nouveau pôle pour désengorger la capitale pouvait servir à développer les villages qui existent déjà.
Comme ça nous qui vivons dans ces villages nous n'aurions plus besoin de faire l'exorde rurale.
Monsieur le président, inutile de vous préciser que la solution pour désengorger Dakar ce n'est pas en créant de nouveaux pôles c'est en développant les régions et villages qui existent depuis très longtemps.
"Offrez" une vie décente a ces "villageoises et villageois", et ce n'est pas une faveur qu'on vous demande mais surtout il s’agit là d’une réclamation citoyenne.
Quel projet de société menez-vous sérieusement ? Aucun, si ce n’est de garantir un développement à deux vitesses comme vos prédécesseurs.
Vous ne pouvez constamment ignorer les problèmes que nous avons, nous sommes des citoyens et des contribuables!
Le choix dans l'investissement est important, il faut à tout prix que cesse votre politique à deux vitesses, nous n'en voulons plus nous sommes des sénégalais libres et émancipés qui n’ont nul besoin de votre charité pour exister sur le plan social, mais exigeons une prise
en charge de nos problèmes.
Pour que cesse la discrimination, l'oublie, l'indifférence, la non prise en charge de nos préoccupations par les gouvernants!
Pour les enfants "indignés" du Sénégal
Papa Makhtar Diallo, activiste, chroniqueur, président du mouvement citoyen les "indignés" du Sénégal






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image