leral.net | S'informer en temps réel

Pour qui se prend Barthelemy Dias ?


Rédigé par leral.net le Vendredi 22 Mai 2015 à 13:08 | | 4 commentaire(s)|

Pour qui se prend Barthelemy Dias ?
Après ses diatribes lors son « Conseil municipal délocalisé à Saly », Monsieur le maire continue à travers « sa conférence de presse théâtralisée » à prendre plaisir à jeter l’opprobre sur la SICAP SA et ses agents.

Ce maire doit comprendre que la Commune de Mermoz-Sacré Cœur est constituée de cités construites par la SICAP (Karack, Baobabs, Mermoz, Fenêtre Mermoz, Sacré Cœur 1, 2et 3, Sacré Cœur VDN, Pyrotechnie, Keur Gorgui…). Elle n’est pas une commune rurale avec des hectares de terres, des vergers et du foncier à attribuer. Ce sont des titres privés. Les locaux qui abritent son bureau de maire sont une propriété de la SICAP et il ne s’acquitte même pas de son loyer.

La sortie de Barthélémy Dias est un tissu de contrevérités et d’amalgames. Comment la SICAP peut-elle céder un rond-point ; c’est à la limite grotesque et se manquer de respect que de tenir de tels propos pour un « honorable député ».

La SICAP construira et vendra conformément aux textes en vigueur et aux délibérations de son Conseil d’administration.

Nous rappelons à Dias que la commune de Dakar est représentée au Conseil d’administration de la SICAP.

Le maire qui menace de détruire des constructions, se croit-il au-dessus des lois ?

Je lui rappelle que la SICAP avait fait condamner l’Etat du Sénégal en 1998 pour destructions et démolitions.

Monsieur Dias qui est député, secrétaire élu de surcroit doit éviter cette politique qui consiste à mettre une pression ou à faire chanter. Il devait être fier que la SICAP ait permis à sa commune d’avoir un beau visage avec SICAP Keur Gorgui où banques, assurances, ministères et investisseurs se bousculent. Et il glane des recettes

Monsieur Dias doit arrêter « la politique spectacle » qui consiste à bluffer ses administrés. La SICAP continuera ses programmes pour les Sénégalais sérieux qui travaillent. Nous n’avons pas de foncier à céder gratuitement et gracieusement à des hommes politiques paresseux.

NB : une des faiblesses de l’Acte 3 est de confier la délivrance des permis de construire à des maires qui n’ont pas de services techniques et qui en font des fois un moyen de chantage

Abdoul Aziz WANE
SG Syndicat SICAP SA







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image