leral.net | S'informer en temps réel

Pour relever le défi de la mobilisation : L'opposition installe des comités "Place Soweto" dans les communes

Le Parti démocratique sénégalais (Pds) et ses alliés du Cadre de concertation de l’opposition ne lésinent pas sur les moyens pour mobiliser le maximum de Sénégalais devant les grilles de l’Assemblée nationale le 25 novembre prochain, date coïncidant avec des plénières pour le vote de la loi de finance 2016, rapporte nos confrères du quotidien EnQuête. Pour ce, les jeunes du Mouvement des élèves et étudiants libéraux (Meel) et de l’Union des jeunesses travaillistes libérales (Ujtl) ont annoncé hier, l’installation dans les communes de Dakar des Comités « Place Soweto ».


Rédigé par leral.net le Samedi 21 Novembre 2015 à 11:33 | | 4 commentaire(s)|

Pour relever le défi de la mobilisation : L'opposition installe des comités "Place Soweto" dans les communes
Pour relever le défi de la mobilisation, tous les moyens sont bons pour l’opposition. C’est en tout cas ce qu’ont annoncé, hier, les jeunes du Mouvement des élèves et étudiants libéraux (Meel) et de l’Union des jeunesses travaillistes libérales (Ujtl), en conférence de presse conjointe à la permanence Oumar Lamine Badji, sise à Dakar, l’installation dans les communes de Dakar des Comités « Place Soweto ».

Selon le Secrétaire administratif intérimaire de l’Ujtl, « depuis deux semaines, une tournée se fait dans la région de Dakar pour procéder à l’installation de ces Comités à travers lesquels l’opposition veut ainsi impliquer les populations au combat qu’elle est en train de mener contre ce qu’elle considère comme une forfaiture dans le règlement du différend pour le contrôle du groupe parlementaire des « Libéraux et Démocrates ». « Ces comités sont installées dans toutes les communes de Dakar pour intéresser les Sénégalais, particulièrement les jeunes, à la suite politique que nous sommes aujourd’hui en train de mener contre l’arbitraire et contre le piétinement de nos institutions », a déclaré Pape Samba Diouf pour qui « chaque Sénégalais a le droit de venir assister librement aux plénières qui sont ouvertes au public ». Selon lui, il incombe maintenant à l’Etat de prendre toutes les dispositions nécessaires et toutes ses responsabilités pour laisser les Sénégalais venir à l’Assemblée nationale.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image