leral.net | S'informer en temps réel

Pour sauver le monde de la culture sénégalaise, Abdou Guité Seck invite l’Etat à mettre la machine en marche


Rédigé par leral.net le Vendredi 12 Mai 2017 à 11:24 | | 0 commentaire(s)|

Pour sauver le monde de la culture sénégalaise, Abdou Guité Seck invite l’Etat à mettre la machine en marche
L’artiste compositeur Abdou Guité Seck a fait face à la presse hier pour le lancement de son nouvel album. Lors de cette conférence de presse, l’artiste a exhorté l’Etat sénégalais à mettre la machine en marche pour sauver le monde de la culture.

Ce, dit-il, afin de mettre ces acteurs dans les meilleures conditions possibles pour qu’ils puissent davantage servir leur nation. Etant donné que la culture occupe une part non négligeable dans le développement du pays.

L’artiste, revenant sur sa longue absence de la scène musicale, a fait avoir que c’est dû à une volonté de prendre un peu de recul pour mieux méditer afin de revenir en force. Mais aussi pour s’éloigner du monde de la concurrence.

Apres son dernier album datant de 2012 et portant le titre « Dieulleul sa ndieul’’, voilà qu’il nous revient avec ‘’Ndioukeul’’. Ce nouvel album nous explique-t-il, est composé de 8 titres dont ‘’Thioukelel’’ (enfant), ‘’Ya womi’’ qui est une chanson d’amour, ’’Arica’’ pour lancer un cri de cœur en appelant les frères et sœurs à se réveiller et se mettre au travail pour le développement du continent, ‘’Seen doom’’ pour rendre un hommage à de dignes fils de ce pays, ‘’Thiono aduna’’ (les épreuves de la vie), un thème qui demeure récurrent dans notre société, "Hypocrisie" pour dénoncer certaines conduites n’exprimant pas les pensées réelles du cœur, ‘’Mbalit’’, titre choisi en février 2013 parmi les lauréats du prix Citoyen modèle au Sénégal. Celui-ci visant à sensibiliser sur les ordures qui font reculer le tourisme en engendrant les maladies non sans polluer l’environnement.

A en croire l’artiste, il est d’une importance capitale d’écouter ses mélodies car il cherche toujours à ce que ses chansons ne reflètent pas la vulgarité.

L’auteur de ‘’Ndioukeul’’ dira que l’approche privilégiée dan cet album est la diversité car ça lui permet d’enrichir son produit pour le plaisir des consommateurs.

« C’est beaucoup de sacrifices que j’ai fait pour sortir ce nouvel album malgré les difficultés du monde. Et j’invite tous les artiste à en faire de même car c’est nous qui pouvons sauver notre métier », dit-il.
Il est à noter qu’un montant de 5 millions de FCFA a été investi pour la réalisation de l'album ‘’Ndioukeul’’.

Directinfo








Hebergeur d'image