leral.net | S'informer en temps réel

Pourquoi Aliou Sall doit être le Président de l’AMS ? Mille raisons de le choisir

Quand Abdoulaye Baldé déclare que pour représenter valablement tous les maires du Sénégal en briguant le prestigieux poste de président l’AMS, « il faut avoir beaucoup de subtilité pour pouvoir la diriger, sinon vous créez des fissures qui pourront être préjudiciables à la marche de l’institution », il a parfaitement raison. Ce n’est pas n’importe qui que tous les maires du Sénégal doivent élire à la tête de leur institution. Il faut un homme d’expérience et un homme de métier. Surtout quelqu’un qui s’y connaît sur le plan international, quelqu’un qui aussi à un bagage intellectuel et un parcours élogieux. Leral a parcouru les Cv des différents candidats à la présidence de l’AMS. Mais celui qui semble sortir du lot et qui répond aux critères énoncées plus haut semble être l’actuel maire de Guédiawaye. Aliou est aussi plébiscité par plus de 350 maires sur les 554 que compte le Sénégal.


Rédigé par leral.net le Jeudi 15 Janvier 2015 à 00:24 | | 20 commentaire(s)|

Pourquoi Aliou Sall doit être le Président de l’AMS ? Mille raisons de le choisir
Cet Enarque qui comptabilise 10 ans d’expérience en administration et coopération internationale a été Chef du Bureau de coopération économique du Sénégal en Chine pendant 5 ans. Mais l’homme qui traîne derrière lui plusieurs casquettes (il est diplômé du CESTI), est doté d’un leadership naturel, du sens de l’initiative, et d’une grande capacité d’analyse et de synthèse. Pour ceux qui ne le savent pas, le leadership s’apprend comme tout métier. C’est pourquoi Aliou Sall a été à l’Université de Georgetown aux USA en 2008 pour se mettre au diapason du Leadership international.
Et toutes ces qualités font de lui l’homme providentiel pour la présidence de l’AMS. Et les maires du Sénégal ne doivent pas se tromper sur ce choix qualitatif qui devra rehausser l’intellectualité au sein du parti présidentiel…Considéré comme un parti « sans véritables cadres » ou avec des cadres qui n’émergent pas, L’APR devra mettre en avant des intellectuels capables de faire la différence. Comme Macky est allé chercher son intello de Premier ministre à Vienne en Autriche ou il était à l’ONUDI, les maires de l’APR doivent aller à Guédiawaye chercher celui qui peut être et doit être le prochain président de L’AMS.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image