leral.net | S'informer en temps réel

Pourquoi Benno Siggil Sénégal viole-t-elle, déjà, la charte de bonne gouvernance ?

L’une des conséquences de la diabolisation, à outrance, du Président Abdoulaye Wade, par l’opposition et par la composante la plus active de la société civile c’est qu’elle empêche une réflexion sérieuse pour situer toutes les responsabilités quant à la situation difficile de notre peuple. Pour ma part, je continue de croire que la ligne de fracture entre les sénégalais ne doit nullement se situer entre ceux qui sont au pouvoir et ceux qui n’y sont pas mais, plutôt, entre ceux qui aiment ce pays et ceux qui ne l’aiment pas. Les premiers étant reconnaissables par leur désir et leur acharnement à trouver des solutions durables, au prix d’efforts personnels intenses, les seconds ne montrant leur empressement et leur dynamisme que lorsqu’il s’agit d’attiser le feu, partout, sans se soucier de la résolution des problèmes et pour la défense, exclusive, de leurs seuls intérêts égoïstes. C’est pourquoi, avec les modestes moyens qui sont les miens, armé de ma seule foi en l’avènement d’un Sénégal meilleur, je reste vigilant et prêt à dénoncer quiconque va, à mes yeux, dans le sens contraire des intérêts de mon peuple. Dans cette croisade je ne me fixe que trois contraintes : le respect des faits (ne jamais rien dire qui soit faux), la cohérence de mes propos (ne jamais défendre une chose et son contraire) et le respect, absolu, pour chaque personne qui s’engage à me lire.


Rédigé par leral.net le Lundi 7 Juin 2010 à 05:40 | | 5 commentaire(s)|

Pourquoi Benno Siggil Sénégal viole-t-elle, déjà, la charte de bonne gouvernance ?
Et pour en venir, plus précisément, à l’objet de cette contribution, je dois dire que c’est la récente réaction de certains leaders de l’opposition concernant le clash diplomatique provoqué par la sortie de l’ambassadeur des USA dans notre pays qui m’a poussé à étudier de près la charte de bonne gouvernance issue des assises nationales. Et au regard des pratiques que j’ai constaté, j’en suis arrivé à la conclusion que Benno Siggil Sénégal ne respecte aucun des engagements auxquels ses leaders ont pourtant, librement, souscrits. Et naturellement je me suis interrogé sur les raisons d’une attitude qui me semble révélatrice de symptômes plus profonds. Pour ne pas sombrer dans les querelles d’interprétation je n’évoquerai que quatre violations graves et inquiétantes.
Premièrement, Benno Siggil Sénégal ne respecte pas l’engagement suivant, contenu de la charte de bonne gouvernance : « nous engageons les organisations politiques à veiller au respect scrupuleux des normes démocratiques dans leur fonctionnement et à l’éducation citoyenne de leurs membres » (cf page 6). S’ils voulaient rester cohérents, les partis signataires de la charte de bonne gouvernance auraient dû, immédiatement, après les assises nationales organiser des congrès de renouvèlement de leurs instances sur des bases démocratiques et mettre en œuvre des programmes de formation citoyenne pour leurs membres. Or aucun des partis concernés n’a, encore, fait preuve de cette audace là. Pire, en lieu et place d’une formation citoyenne ces leaders gavent leurs militants d’une littérature de la haine et de la détestation.
Deuxièmement, en refusant toute retenue et toute indulgence face au Président de la République et à ses partisans, Benno siggil Sénégal viole l’engagement que voici : « favoriser le respect mutuel, la convivialité, le bon voisinage, et faire de la diversité un facteur d’enrichissement réciproque et d’intégration » (cf page 2).
Troisièmement, en voulant faire de la question de la candidature à l’élection présidentielle, une affaire exclusive de ses leaders, Benno Siggil Sénégal foule aux pieds la recommandation qui dit : « nous nous engageons à œuvrer à la consolidation/institutionnalisation de la démocratie participative » cf page 3. En effet, on aurait compris, par exemple, que les composantes de Benno puissent organiser des primaires afin de laisser le peuple du changement choisir, en toute liberté, le meilleur candidat pour lequel il souhaite se battre, mais ils préfèrent choisir, en lieu et place de leurs militants.
Quatrièmement, en réclamant, de manière régulière et intempestive la démission du Président de la République, en refusant de lui reconnaitre ses prérogatives républicaines, en l’agressant, verbalement, chaque fois qu’il est aux prises avec l’étranger, les leaders de Benno montrent qu’ils n’ont que mépris face aux valeurs défendues par la charte de bonne gouvernance en ces termes : « le Sénégal, état de droit, est un pays où le gouvernement est fondé sur l’éthique, la démocratie participative, la concertation, le respect des institutions et des libertés individuelles et collectives et la défense des intérêts nationaux » (cf page2).
Quiconque ressent le besoin peut vérifier, par lui-même, que la liste des violations par Benno Siggil Sénégal est loin de se clore par ces quelques énumérations. La question est, dès lors, de savoir pourquoi des personnes qui sont sensées, du moins je l’espère, consacreraient tant de temps à organiser une rencontre politique de l’envergure des assises nationales, à mobiliser des gens très sérieux et à condenser des principes d’actions sans avoir aucun souci ni d’en tirer profit, ni de s’en inspirer ?
Chacun peut en avoir l’interprétation qu’il voudra. Pour ma part, j’ai deux hypothèses : la conduite des assises a échappé à l’opposition au profit de la société civile, ce qui expliquerait qu’elle ne se reconnaisse plus dans les conclusions des travaux, ou, alors, les assises n’étaient qu’un instrument partisan pensé et élaboré pour gêner les tenants du pouvoir actuel, ce qui enlèverait tout crédit à ses conclusions et expliquerait l’attitude, constatée, de distanciation par rapport aux recommandations faites par la charte de bonne gouvernance. Bien sur, il y a une dernière hypothèse qui, si elle se révélait juste, serait, pourtant, une effroyable réalité : les dirigeants de Benno Siggil Sénégal ne seraient-ils, en définitif, que des personnes incompétentes qui ne se serviraient de la souffrance des populations que pour assouvir des projets égoïstes et qui ne trouveraient leur bonheur que dans l’évocation de nos malheurs et de nos désespoirs quotidiens ? Sans aucun souci de la résolution de nos problèmes aux quels ils resteraient, ad aeternam, étrangers, enfermés qu’ils sont dans le douillet loft, aux flans de l’atlantique, de Monsieur Amath Dansokho, dans les salons huppés du Méridien Président ou dans les banquets fastueux des chancelleries occidentales ? Mon Dieu, fasse, que cette dernière hypothèse ne soit qu’une vue d’un esprit traumatisé par tant d’inefficacité d’une classe politique qui a la prétention de s’auto définir comme l’alternative à une situation déjà bien compliquée.

Tamba Danfakha, Secrétaire général de l’UNP
Contact : talantamba@yahoo.fr




1.Posté par le solitaire le 07/06/2010 09:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce parti politique ne semble compter qu'un seul membre, ou bien est ce le seul qui ne sache lire et écrire. tamba est de la mouvance présidentielle. il parait qu'il y a un remaniement qui se prépare. wade, il faut donc p^rendre en compte les remarques de ce monsieur qui dit que dans certains partis, il y a des vieux qui sont à la tête de leur parti depuis 1974. ils sont devenus des constantes qu'il faut dégager. en affirmant si fort cette vérité, il avait oublier de mettre de l'eau dans son bissap. doncn fais attention à ce gosse. a force de parler n'importe comment, il risque de te mordre la langue et ça va faire mal. alors, dis lui de la ............

2.Posté par djato le 07/06/2010 10:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

qu'il soit seul ou non, il s'agit, ici, d'idées et d'arguments. Et sur ce point là il y a de quoi être fier que notre pays puisse compter des gens comme ce tamba danfakha capable de se poser les bonnes questions et de nous faire prendre conscience. Cette contribution est lucide et courageuse. Moi j'apprécie positivement.

3.Posté par le 07/06/2010 14:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et nous sénégalais,peut-on toujours être optimiste pour Benno en 2012 où pas?

4.Posté par NANON le 07/06/2010 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est une contribution qui n'a aucun intérêt encore un pauvre type qui soutient ce vieuillard qui souille notre cher pays.que dieu nous en debarrasse au plus vite.amen

5.Posté par l'auteur le 07/06/2010 18:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

nanon
Ce pauvre type dont tu parles a acquis de haute lutte le droit de dire ce qu'il pense et de faire ce qu'il veut dans ce pays. Il s'est battu pour défendre le droit de ce peuple à choisir, librement, ses dirigeants et à les juger, sans crainte. Libre à vous de croire que tous ceux qui ne tirent pas sur le "vieillard" sont de son côté. Libre à vous de voter, demain, pour des gens sans rien exiger d'eux, en leur donnant carte blanche. Et si demain, les mêmes erreurs se reproduisent, de grâce, ne vous en prenez qu'à vous même. J'ai le courage de signer de mon nom et de dire "mes vérités" à des gens qui me connaissent personnellement, que je respecte et qui me respectent. Aujourd'hui, comme en 1999, je joue mon devoir de citoyen éveillé et vigilant. Hier j'avais dit aux "adversaires actuels" de Wade que je ne voulais pas de celui-ci : ils m'ont répondu, comme tu le fais, que c'est parce que je voulais soutenir une autre personne. Aujourd'hui, ils vouent wade aux gémonies alors qu'ils ont joué des pieds et des mains pour l'imposer aux sénégalais.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image