leral.net | S'informer en temps réel

Pourquoi le Real Madrid est (pour l’instant) le grand absent de ce mercato

Le Real Madrid est étonnamment calme depuis l’ouverture du marché des transferts. A part la clause de rachat activée pour Alvaro Morata, le champion d’Europe en titre n’a recruté aucun joueur. Un calme qui surprend mais qui s’explique, notamment par la méthode adoptée par Zinedine Zidane, l’entraîneur français de la Maison Blanche.


Rédigé par leral.net le Mardi 19 Juillet 2016 à 11:23 | | 0 commentaire(s)|

Lorsqu’il s’est posé la question, début juin, Zinedine Zidane s’est peut-être fait cette réflexion avant toute autre chose : mais où va-t-il bien pouvoir renforcer cet effectif XXL, tout juste auréolé d’une victoire en Ligue des champions ? Le Real Madrid présente un des effectifs les plus complets de la planète, doté de références à tous les postes.

Arrivé sur la pointe des pieds, le gardien Navas a réalisé une saison époustouflante ; d’autres joueurs, comme Casemiro ou Carvajal, se sont imposés sans discussion ; pour le reste, Madrid est rempli de tauliers, de la BBC offensive à Pepe, Ramos,Marcelo ou encore Modric. Avec cette équipe-là, il faut vraiment creuser pour trouver un joueur - disponible - à même d’apporter une réelle plus-value. Cela éloigne donc de fait la question d’un éventuel recrutement.

Zidane veut surfer sur la dynamique

Le Real Madrid n’a pas toujours respecté le dicton, mais il va avoir bien du mal à s’en défaire cette fois. C’est bien connu, on ne change pas une équipe qui gagne, a fortiori quand le butin en question s’appelle la Ligue des champions. Arrivé début janvier à la tête d’une équipe en grande difficulté, l’ancienne icône des Bleus a réussi une fin de saison quasi-parfaite, finissant à un point du Barça en Liga et raflant le titre européen. Il l’a expliqué en conférence de presse lundi : il ne veut pas toucher à l’équilibre de son groupe.

" Je suis très content de mon effectif. On vient de gagner la Ligue des champions… Je suis ravi d’avoir un groupe conséquent parce que nous aurons besoin de tout le monde pour disputer toutes les compétitions."

Bon et étoffé, certes, mais aussi dans la force de l’âge. Le Real a connu d’autres intersaisons où il avait à gérer fins de cycles et problèmes internes - y compris en 2014 après la Decima, quand Xabi Alonso et Angel Di Maria, entre autres, ont quitté le navire. Cette fois, les Madrilènes sont en forme, pour la plupart dans la force de l’âge, pour certains à un niveau qu’ils n’avaient jamais atteint dans leur carrière, à commencer par Gareth Bale. Sans compter sur l’état de confiance dans lequel vont revenir les champions d’Europe Pepe et Ronaldo…

Lorsqu’il se réunit avec ses dirigeants, Zinedine Zidane doit beaucoup plus parler, en ce moment, de départs que d’éventuelles arrivées. S’il s’en défend publiquement, l’entraîneur du Real Madrid doit d’abord gérer l’abondance de son effectif et les egos de certains de ses joueurs qu’il a cantonnés au banc de touche. Un peu partout en Europe depuis plusieurs mois. Peu utilisé en raison de l’émergence du trio Kroos-Casemiro-Modric, Isco pourrait également avoir des envies d’ailleurs. Barré quant à lui en défense centrale par les monstres Pepe et Ramos, le Français Raphaël Varane est toujours suivi en Angleterre.

Et il se dit que Carlo Ancelotti, l’ancien entraîneur du Real aujourd’hui au Bayern, a un œil particulier sur ses anciens joueurs… Enfin, Alvaro Morata, rapatrié de la Juve en début d’été, est érigé en priorité par plusieurs clubs, comme Arsenal et Naples. Pour Zidane, la priorité, c’est donc d’abord de gérer les velléités de ses joueurs avant de penser à ceux des autres.

Le mercato des grands joueurs est assez calme (et qu’ils attendent Pogba)
A ce niveau-là d’excellence, le recrutement ne peut se faire qu’à doses homéopathiques. Le Real n’a pas besoin de nombre et il n’a qu’à peine besoin de joueurs de complément ; les siens sont excellents et Zidane a rappelé qu’il comptait faire émerger des talents du centre de formation. Ce que le Real peut recruter, ce n’est qu’un ou deux joueurs de classe mondiale, à même d’apporter une réelle plus-value à son onze.

Des critères qui limitent considérablement le spectre de joueurs sur les tablettes du club madrilène. Combien de joueurs en Europe peuvent prendre la place de titulaire de Ronaldo, Bale ou encore Ramos ? S’ils existent, ceux-ci sont très rarement disponibles, dans un marché européen où les grands joueurs se sédentarisent. LePSG, qui a tenté de débaucher Neymar, Lewandowski ou encore Ronaldo, s’y est déjà cassé les dents.

Mais il y a bien un joueur que le Real espère en secret : Paul Pogba. Depuis des mois, les dirigeants espagnols s’activent en coulisses pour faire venir le talentueux milieu français de 23 ans. Jeune, prometteur et charismatique à souhait, "la Pioche" a tout de la recrue idoine pour le Real. Mais il est cher (on parle de plus de 100 millions d’euros !) et la Juventus souhaite le garder. D’ici au 31 août, toutefois, tout est possible, tout est réalisable. Y compris que le Real signe un réveil tonitruant sur le marché des transferts européen.

A titre d’exemple, James Rodriguez est annoncé un peu partout en Europe depuis plusieurs mois.

realmadrid

Thierno Malick Ndiaye
(Stagiaire)






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image