Leral.net | S'informer en temps réel



Pourquoi les Américains meurent-ils toujours de la peste en 2015?

le 15 Octobre 2015 à 12:02 | Lu 400 fois

Cette année, quatre cas mortels ont été recensés aux États-Unis. "La raison pour laquelle le nombre de cas est supérieur à la normale en 2015 n'est pas claire", avaient indiqué les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).


Pourquoi les Américains meurent-ils toujours de la peste en 2015?
Cet été, les autorités sanitaires américaines avaient constaté un nombre inhabituellement élevé de cas humains de peste: quatre personnes sont décédés de cette maladie en 2015.

"La raison pour laquelle le nombre de cas est supérieur à la normale en 2015 n'est pas claire", avaient indiqué les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

"Maladie du passé"
La peste est une "maladie du passé" qui n'a jamais vraiment disparu. Les grandes épidémies ont ravagé l'Europe entre le XIIIe et XVIIe siècle. Cette maladie rare et dangereuse causée par une bactérie, est transmise par les rongeurs et leurs puces et elle est aujourd'hui facilement traitable avec des antibiotiques.

"Une des caractéristiques des épidémies de peste est leur capacité à s'éteindre pendant plusieurs années avant de réapparaître brutalement sous forme épidémique", avait souligné l'Institut Pasteur de Paris.

Ouest des USA
Deux variantes de la maladie existent: la peste bubonique, la forme la plus courante aussi appelée "peste noire", et la peste pulmonaire, plus létale et contagieuse que sa cousine et qui se déclare quand la bacille infecte directement les poumons du malade.

C'est essentiellement dans l'Ouest des Etats-Unis que la plupart des cas ont été répertoriés cette année: Colorado, Arizona, Nouveau-Mexique, Californie, Oregon... Quatre patients sont décédés de cette maladie aux États-Unis uniquement en 2015. Le dernier cas mortel remonte seulement au mois d'août. "C'est le double que d'habitude", avertir le Dr Paul Mead dans The Guardian.

Une éradication impossible
Des millions d'animaux sont en permanence porteurs de la bactérie dans le monde, ce qui rend une éradication de la peste quasi-impossible. Aux États-Unis, les chiens de prairies sont l'un des principaux "réservoirs" de la maladie.

Le taux de mortalité de la peste a atteint jusqu'à 93 % mais les antibiotiques ont permis de le réduire aux environs de 16 %.

7sur7.be