Leral.net | S'informer en temps réel

Pourquoi les talibans ont attaqué l'école de Peshawar

le 16 Décembre 2014 à 21:14 | Lu 921 fois

Pourquoi les talibans ont attaqué l'école de Peshawar
Un commando rebelle taliban a attaqué, mardi 16 décembre, une école accueillant des enfants de militaires à Peshawar, principale ville du nord-ouest du Pakistan, faisant plus de 140 morts dans l'établissement, selon les derniers bilans rendus publics par les médias pakistanais. Cette attaque s'inscrit dans la lutte entre les talibans pakistanais partisans de la guerre contre le gouvernement et l'armée.
Qui sont les assaillants ?
entre 40 000 et 50 000 morts en dix ans
L'assaut a été revendiqué par le Tehrik-e-Taliban Pakistan (TTP), la principale fédération de groupes rebelles islamistes du pays. Ils combattent le gouvernement d'Islamabad, dans une guerre civile qui a fait en dix ans entre 40 000 et 50 000 morts. D'autres groupes talibans (le réseau Haqqani ou le groupe Gul Bahadar) combattent, eux, en Afghanistan, contre l'armée afghane et les troupes de l'OTAN.
Le TTP est l'un des héritiers du mouvement taliban né dans le nord du Pakistan, à la suite de l'invasion russe de l'Afghanistan (1979-1989) et de la guerre civile afghane du début des années 1990. La branche afghane du mouvement, menée par le mollah Omar, avait pris le pouvoir à Kaboul entre 1996 et 2001.
C'est un mouvement insurectionnel pachtoune, ethnie minoritaire au Pakistan, majoritaire en Afghanistan. Il est né en 2007 d'une radicalisation contre l'Etat pakistanais, tenu pour « traître » en raison de sa collaboration avec les Américains dans la « guerre contre la terreur » lancée après le 11-Septembre. Il réclame notamment l'instauration de la charia au Pakistan.
Vidéo suggérée sur le même sujet
Pakistan: les talibans attaquent une école militaire
Au moins 20 personnes, en majorité des écoliers, ont été tuées et 36 blessées dans l'attaque par un commando taliban d'une école pour enfants de militaires à Peshawar, principale ville du nord-ouest du Pakistan. 00:58
0:27
Le TTP est basé dans les zones tribales pachtounes, part montagneuse du nord-ouest du Pakistan, frontalière de l'Afghanistan. En 2009, le groupe a été chassé de la vallée de Swat par l'armée, puis du Sud-Waziristan (au sud des zones tribales). Il s'est depuis concentré dans son bastion du Nord-Waziristan. Dans cette région cohabitent le TTP, des djihadistes internationaux liés à Al-Qaida et des talibans opérant en Afghanistan.
Pourquoi les talibans ont-ils visé un site lié à l'armée ?
Le TTP a dit répondre à une offensive de l'armée, lancée en juin, dans ses bastions du Nord-Waziristan. « Nous avons mené [l'attaque contre l'école de Peshawar] après une enquête qui a indiqué que les enfants de plusieurs hauts responsables de l'armée étudient dans cette école », a expliqué un porte-parole.
Lire aussi (en édition abonnés) : Offensive d’Islamabad contre les talibans : un tournant ?
des "bons" et des "mauvais" talibans, selon l'armée
L'armée pakistanaise est liée aux mouvements talibans. Ses services de renseignement (ISI) n'ont jamais hésité à utiliser divers groupes djihadistes pour servir les intérêts stratégiques du Pakistan en Afghanistan ou en Inde. Ainsi, les talibans afghans du mollah Omar – probablement refugié à Quetta (Balouchistan pakistanais) – ou du réseau Haqqani, basé dans le Nord-Waziristan, sont toujours proches des services pakistanais. D'autres factions talibanes, pakistanaises celles-là, ont conclu un pacte de non-agression mutuelle avec l'armée.
C'est ce qui explique pourquoi, durant des années, l'armée avait rechigné à attaquer le Nord-Waziristan, malgré les demandes répétées des Etats-Unis. Ces derniers lancèrent en 2008 leur propre campagne intensive de bombardements de la région par drones, sans coordonner leurs frappes avec Islamabad.
Mais le TTP présente un cas particulier car, contrairement aux groupes précédents, il s'est attaqué frontalement au cœur de l'Etat pakistanais et de son armée. Ses attentats déciment les rangs des soldats. L'armée le tient pour un « ennemi du Pakistan » manipulé par des forces étrangères. Certains au sein de l'armée voyaient ainsi d'un mauvais œil la tentative de dialogue engagée en février avec ce groupe par le premier ministre, Nawaz Sharif.
plus d'un millier de combattants tués depuis juin
L'opération militaire lancée en juin, à la suite d'une attaque revendiquée par le TTP contre l'aéroport de Karachi, a consacré l'échec des talibans. L'armée aurait tué depuis plus d'un millier de combattants dans le Nord-Waziristan. Certaines sections du TTP ont dû se réfugier de l'autre côté de la frontière, en Afghanistan.
Lire aussi : Pakistan : les enjeux du dialogue avec les talibans
Pourquoi une attaque si violente ?
De l'avis des analystes, l'organisation a été sérieusement affaiblie. De plus, elle est actuellement divisée par une succession difficile à sa tête. L'ex-chef suprême du TTP, Hakimullah Mehsud, a été tué par un drone américain en novembre 2013. Le nouveau chef, le mollah Fazlullah, peine à préserver l'unité de la fédération.
Lire aussi les éléments d'analyse de notre correspondant régional, Frédéric Bobin
cesser d'attaquer le régime ?
Les groupes sont agités par des rivalités tribales. Ils se divisent également sur l'attitude à adopter vis-à-vis du régime pakistanais, que certains veulent épargner au profit d'une action centrée exclusivement en Afghanistan.
Enfin, certains noyaux djihadistes pressent le TTP de faire allégeance à la nouvelle puissance de l'Etat islamique. La mouvance talibane entretient depuis l'origine des liens étroits avec Al-Qaida, et le mollah Fazlullah n'a pour l'heure pas franchi le pas.
L'attaque de l'école de Peshawar modifie donc le rapport de force avec l'armée pakistanaise, engageant une nouvelle confrontation spectaculaire. Elle peut avoir été menée par une faction du TTP, qui souhaiterait forcer la main aux autres. Elle redonne au mouvement une publicité mondiale, à l'heure où le combat djihadiste au Pakistan et en Afghanistan est éclipsé par d'autres groupes en Irak, en Syrie, au Yémen ou en Afrique de l'Est.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/12/16/pourquoi-les-talibans-ont-attaque-l-ecole-de-peshawar_4541501_4355770.html#kt3eqyw4GStY7p40.99


Plus de Télé
< >

Samedi 3 Décembre 2016 - 19:54 Fidel Castro : la fin du voyage