leral.net | S'informer en temps réel

Poursuivi pour coups et blessures volontaires ayant entrainé la mort de son épouse, Ngouye Diouf face à son destin ce matin

Originaire du village de Ndiédieng dans la communauté rurale de Ndondol, Ngouye Diouf sera jugé aujourd’hui pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort de son épouse Siga Faye. Les faits remontent au 8 avril dernier dans leur localité. L’accusé a échappé à la Cour d’assises après que le juge a requalifié les faits de meurtre en coups et blessures volontaire, selon Le Quotidien.


Rédigé par leral.net le Mardi 3 Décembre 2013 à 10:56 | | 0 commentaire(s)|

Ngouye Diouf, en détention depuis le 08 avril 2013, sera édifié sur son sort ce matin. Il est accusé de meurtre sur sa deuxième épouse Siga Faye. Dans un premier temps, il a été placé sous mandat de dépôt pour le meurtre de sa femme avant que le juge ne requalifie les faits en coups et blessures volontaire ayant entraîné la mort sans intention de la donner.

Pour les faits, c’est à la suite d’une dispute conjugale, confie le cultivateur de 44 ans, que Siga Faye se serait agrippée sur ses partis intimes avant d’effectuer une chute violente au sol face contre la terre. Interpellé par les gendarmes de Bambey, Ngouye Diouf nie avoir tué sa femme en reconnaissant toutefois avoir eu quelques bisbilles avec cette dernière. Le certificat de genre de mort établie par un chirurgien au centre hospitalier régional, Heinrich Lubke avait conclu que la victime a subi « de multiples ecchymoses corporelles, douloureux, aiguës des poumons et une mort par asphyxie ».

Habibatou Traoré
Poursuivi pour coups et blessures volontaires ayant entrainé la mort de son épouse, Ngouye Diouf face à son destin ce matin






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image